Cameroun : 19 morts dans un double attentat-suicide sur un marché

- Avec AFP

image illustration
© reuters Source: Reuters
image illustration

Un double attentat-suicide a eu lieu sur le marché d'une localité de la région de l'Extrême-Nord, cible d'attaques meurtrières régulières des islamistes nigérians de Boko Haram. Le bilan provisoire est de 19 morts.

Deux femmes kamikazes se sont fait exploser à 09h00 sur le marché de Mémé, faisant 19 morts et de nombreux blessés, ont indiqué des sources soucieuses de préserver leur anonymat.

C'est le sixième attentat-suicide perpétré dans l'Extrême-Nord, région frontalière des bastions nigérians de Boko Haram, depuis le début de l'année 2016. Les islamistes nigérians se sont ralliés à l'organisation de l'Etat islamique en 2013. Depuis, plus de 1 200 personnes ont été tuées dans des attaques et des attentats perpétrés par les djihadistes dans la région, rapporte le gouvernement camerounais.

Les attaques suicides sont de plus en plus souvent perpétrées par des adolescentes ou des femmes. Les marchés sont régulièrement pris pour cible. L'armée camerounaise mène dans plusieurs localités frontalières des opérations qui ont considérablement affaibli les djihadistes, mais ceux-ci ont multiplié les attentats-suicides depuis le mois de juillet dernier.

Le nord du pays est de plus en plus souvent ciblé par des attentats suicides. Les islamistes de Boko Haram ont intensifié la fréquence de leurs attaques à l’étranger, au Tchad, au Niger et au Nigéria.

Boko Haram est un mouvement terroriste djihadiste, qui a pour objectif d’instaurer la charia. Le groupe a tué des milliers de personnes et a forcé plus de deux millions d’autres à fuir leur maison depuis qu'ils ont entamé leur insurréction il y six ans dans une des régions les plus pauvres du monde.

Plus tôt dans la journée, les autorités camerounaises ont annoncé avoir saisi 616 armes et 2 773 munitions, ainsi qu’un important stock de matériels destinés à la fabrication d'armes artisanales dans la région de l’Est du pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales