Boko Haram frappe encore au Niger : 18 morts et 11 blessés

L'insigne de Boko Haram, tristement célèbre au Niger© Akintunde Akinleye Source: Reuters
L'insigne de Boko Haram, tristement célèbre au Niger

Le Niger, qui est régulièrement victime d’attaques sanglantes du groupe terroriste Boko Haram, affilié à Daesh, a été endeuillé par une énième tragédie survenue le mercredi 25 novembre.

«Le bilan est le suivant : 18 morts, 11 blessés, près de 100 habitations brûlées», a indiqué à l’AFP Bako Mamadou, le maire de la localité de Bosso, située dans le sud-est du pays, à la frontière avec le Nigéria. Il a précisé que les auteurs de l’attaque, qui a eu lieu dans un petit village situé dans cette région, avaient traversé la frontière depuis le pays voisin.

Originaire du Nigéria, le groupe Boko Haram multiplie les attaques à la frontière du Niger, où il avait encore exécuté 13 villageois fin octobre. L'organisation djihadiste est également très active dans d’autres pays comme le Cameroun ou le Tchad. En 2014, elle a commis plus de 6 500 assassinats, selon un rapport publié par l’Institute for Economic and Peace. Boko Haram est également réputé pour commettre des kidnappings et des attentats-suicide.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales