Une double attaque suicide a frappé une école dans le nord du Cameroun, quatre morts

© Capture d'écran de Google Maps

Des explosions ont retenti dans une école dans la ville de Kerawa, dans le nord du Cameroun, a annoncé un responsable de l’administration locale.

«Une double attaque a eu lieu dans l’école municipale de Kerawa», a fait savoir le responsable, selon Reuters. 

D’après les sources sécuritaires cités par l'AFP, l'attentat aurait fait six morts, dont quatre civils et deux terroristes kamikazes, et plusieurs blessés.

L'attentat a visé une école accueillant des personnes ayant fui les exactions du groupe islamiste nigérian Boko Haram, a rapporté la source sécuritaire à l'AFP.

D'après des témoignages recueillis par les correspondants de BBC, deux femmes kamikazes ont pris part à l'attaque, dont seulement une a pu se faire exploser à l'intérieur de l'école, alors que l'autre l'a fait au moment où les gardes essayaient de l’empêcher d'entrer.

Lire aussi : des femmes kamikazes «d’une quinzaine d’années» font au moins cinq morts civils à Cameroun

Alors que l’attentat n’a pas été encore officiellement revendiqué, le nord du Cameroun a été de plus en plus souvent ciblé ces derniers mois par des attentats suicides, alors que les islamistes de Boko Haram ont intensifié le nombre d’attaques à l’étranger en ciblant aussi le Tchad, le Niger et le Nigéria.

Boko Haram est un mouvement terroriste djihadiste, qui a pour objectif d’instaurer la loi de charia. Le groupe a tué des milliers de personnes et a forcé plus de deux millions d’autres à fuir leur maison lors de son insurrection de six ans dans une des régions les plus pauvres du monde.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales