Tchad : au moins 27 morts et 80 blessés dans un nouvel attentat-suicide sur un marché

© Stringer Source: Reuters

Dans la région africaine du lac Tchad, lourdement déstabilisée par les actions sanglantes du groupe djihadiste Boko Haram, une nouvelle attaque kamikaze a endeuillé le pays.

«Trois kamikazes se sont fait exploser dans trois endroits différents au marché hebdomadaire de Loulou Fou dans une île du lac Tchad» a expliqué une source sécuritaire, sous couvert d'anonymat, à l’agence de presse française AFP. Elle a ajouté que l’attaque avait fait 30 morts (dont les trois kamikazes) parmi la population civile et plus de 80 blessés.

La région du lac Tchad est particulièrement vulnérable aux attaques terroristes, en raison de sa proximité géographique avec le Nigéria, pays d'origine du groupe djihadiste Boko Haram, affilié à Daesh. Celui-ci n'hésite pas à prendre pour cible d'autres pays limitrophes, comme le Cameroun ou le Niger.

Début 2015, l'armée nationale participe à une coalition militaire régionale, regroupant près de 9 000 militaires issus de cinq pays de la zone (Tchad, Nigéria, Niger, Cameroun et Bénin) afin de lutter contre l'organisation terroriste. Si l'offensive a infligé des revers aux djihadistes, ils continuent cependant à mener des attaques sanglantes contre les militaires et les civils de la région, semaines après semaines. En effet, Boko Haram trouve dans la région du lac Tchad, assez difficile d'accès, une base de repli efficace qui lui permet de subsister.

Le 9 novembre, l'état d'urgence avait été décrété au Tchad après que plusieurs attaques kamikazes aient ensanglanté le pays.

En savoir plus : Au moins 37 morts et 52 blessés à la suite d'un triple attentat au Tchad

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales