Défense russe : personne n’essaie de vérifier les informations de l’OSDH sur la Syrie

© RT

Lors d’une conférence de presse à Moscou, les hauts responsables militaires russes ont dénoncé les accusations des médias occidentaux, qui affirment que l’armée de l’air russe viserait des cibles civiles.

Les informations fournies par l’Observatoire syrien des droits de l’homme et par Amnesty International ont suscité la colère des généraux russes. Ces deux organisations ont publié plusieurs rapports dénonçant de présumées frappes russes ayant fait des victimes civiles, alors que la fiabilité de leurs sources d’information n’a jamais été vérifiée, a noté le haut responsable de la Défense russe Igor Konachenkov.

«La plupart du temps, c’est une organisation auto-baptisée Observatoire syrien des droits de l’Homme qui publie ces mensonges. Son bureau se trouve à Londres», a déclaré le responsable. «En vérifiant de quoi il s’agit vraiment, nous avons découvert que c’est en fait une seule personne, un homme baptisé Rami Abdulrahman, (…) qui a annoncé lui-même recevoir ces informations par téléphone de ses propres sources», a expliqué Igor Konachenkov.

«Toutes les principales publications mondiales reprennent ces informations erronées sans vérifier si elles ont un fondement», a regretté le général.

«Une cible sur cinq est frappée sur information de l’opposition syrienne»

L’aviation russe a réussi à établir une coopération étroite avec les combattants armés de l’opposition syrienne, qui sont près de 10 500 à lutter contre Daesh aux côtés des troupes du gouvernement syrien, a annoncé le chef d’Etat-major Sergueï Roudskoï.

«L’opposition nous transmet les coordonnées des cibles terroristes dans la zone de combat. Après vérification, nous portons des frappes sur ces objets. A ce jour, une cible sur cinq est frappée sur information de l’opposition syrienne», a fait savoir le militaire.

Un des principaux bastions de Daesh en Syrie, la ville de Salma, a été libéré avec la participation active de l’aviation russe et des troupes de l’opposition, a ajouté Sergueï Roudskoï.

L’armée russe lance une opération humanitaire en Syrie

Une situation sanitaire extrêmement difficile touche désormais la plupart des régions syriennes, ont noté les responsables militaires de Moscou. Alors que toute une série d’organisations internationales comme la Croix rouge s’occupe de livrer de l’aide humanitaire dans les zones affectées, une grande partie de ces cargaisons tombe dans les mains de combattants extrémistes, selon la Défense russe. Les généraux ont également souligné qu’à plusieurs reprises les djihadistes ont tenté de se faire livrer des armes ou évacuer des combattants blessés via de faux convois humanitaires ces dernières mois.

«Au vu de la situation, les forces armées de la Fédération de Russie s’occupent maintenant d’opérations humanitaires», a annoncé Sergueï Roudskoï. La plus grande partie de ces livraisons vise pour le moment la ville de Deir ez-Zor, assiégée par Daesh, a raconté le général, tout en promettant de continuer à travailler dans cette direction.

Lire aussi : Aide humanitaire à Madaya : est-ce que les civils pourront en profiter ? (VIDEO)

Depuis le début de l’opération le 30 septembre, les avions russes ont effectuée 5 662 sorties en Syrie, libérant 217 localités et plus de mille kilomètres carrés de territoire des mains de Daesh.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales