Turquie : un attentat attribué au PKK fait cinq morts et 39 blessés (VIDEO)

- Avec AFP

La police turque dans le quartier de Sur au sein de la ville majoritairement kurde de Diyarbakir, le 12 janvier dernier Source: Reuters
La police turque dans le quartier de Sur au sein de la ville majoritairement kurde de Diyarbakir, le 12 janvier dernier

Près de cinq personnes ont été tuées et 39 blessées dans une attaque à la voiture piégée près d'un commissariat à Cinar, dans le sud-est de la Turquie. Elle a été suivie d'un assaut au lance-roquettes, rapporte jeudi le gouvernorat de Diyarbakir.

Les autorités régionales ont attribué l'attaque au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Deux personnes ont été tuées par l'explosion dans la nuit de mercredi à jeudi. L'effondrement d'un immeuble résidentiel à proximité, réservé aux policiers et à leurs proches, a provoqué la mort de trois autres civils, selon le communiqué du gouvernorat cité par les médias turcs.

Des policiers ont été blessés mais aucun ne compte parmi les victimes. Après l'explosion, un assaut des hommes armés de lance-roquettes a déclenché une riposte des forces de sécurité, a ajouté le gouvernorat.

Après plus de deux ans de cessez-le-feu, des combats meurtriers ont repris l'été dernier entre les forces de l'ordre turques et le PKK, mettant fin aux pourparlers de paix engagés en 2012 pour mettre un terme à un conflit qui a fait plus de 40 000 morts depuis 1984.

Depuis le 16 décembre dernier, Ankara a lancé une vaste offensive à laquelle prennent part quelque 10 000 hommes, appuyés par des chars et des hélicoptères, pour déloger ces rebelles à Silopi et Cizre, ainsi que dans le district historique de Sur à Diyarbakir, la grande cité kurde du pays. Alors que de nombreux civils ont été tués dans ces combats, qui ont plongé la région en état de guerre, le chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé à la fin du mois dernier que plus de 3 000 «terroristes» du PKK avaient été «éliminés» en 2015.

Lire aussi : La Turquie confesse ses peurs aux Etats-Unis à propos des avancées des Kurdes syriens

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales