Norvège : des centaines de travailleurs pétroliers évacués après un naufrage près d'un gisement

© Antara Photo Agency Source: Reuters

Dans des conditions extrêmement difficiles qui ont coûté la vie à un ouvrier la veille, un paquebot a chaviré vers des installations pétrolières en Mer de Norvège, provoquant l'évacuation par hélicoptère de plus de 400 personnes.

Un paquebot, sans passagers à bord, a chaviré ce 31 décembre, endommageant notamment les installations du gisement de Valhall, géré par le géant américain des hydrocarbures BP.

Selon la chaîne de télévision nationale NRK, ce serait l’ancre qui se serait brisée, et le bateau, qui mesure 110 mètres de long et 30 de large, aurait en conséquence chaviré vers le site, doté de huit plateformes pétrolières.

Lire aussi : Fuite accidentelle d'hydrocarbures entre Barcelone et les Baléares

Alors que les conditions sont difficiles en raison du vent, l’incident a nécessité l’évacuation, depuis ce matin, de quelques 235 personnes présentes à Valhall.

Une autre exploitation pétrolière norvégienne, Ekofisk, gérée par l’entreprise américaine ConocoPhillips a également dû être évacuée par voie aérienne, avec 145 travailleurs à son bord.

Mercredi 30 décembre, un Norvégien d’une cinquantaine d’années est mort lorsqu’une vague gigantesque a frappé de plein fouet la plateforme pétrolière de Troll, dans le même pays. Le garde-côte a expliqué au média britannique BBC que celle-ci avait peut-être atteint une vingtaine de mètres lorsqu’elle a frappé les infrastructures où sont logés les ouvriers. Ce drame a blessé trois personnes, dont l’une est décédée par la suite, qui ont été évacuées par hélicoptère.

Avec quelques 50 000 barils produits chaque jour, selon les chiffres de la société, la plateforme de Valhall est un lieu important de l’extraction d'hydrocarbure par BP.

Aller plus loin : Amnesty International accuse Shell de mentir sur le nettoyage du pétrole au Nigeria

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales