Cinq personnes soupçonnées d’être liées à Al-Qaïda et à Daesh arrêtées en Malaisie

Le chef de la police malaysienne Khalid Abou Bakar (centre) Source: Reuters
Le chef de la police malaysienne Khalid Abou Bakar (centre)

Ce samedi, les pouvoirs malaisiens ont arrêté cinq personnes, dont un Européen, soupçonnés d’avoir des liens avec les groupes terroristes Al-Qaïda et Daesh, a déclaré la police du pays citée par Reuters.

Les arrestations ont été effectuées entre le 17 novembre et le 1er décembre. Parmi les personnes arrêtées, quatre sont des étrangers, dont un citoyen européen, et le cinquième terroriste présumé est un Malaisien, d’après le chef de la police Khalid Abou Bakar.

En savoir plus : Daesh aurait envoyé une douzaine de kamikazes au sommet malaisien de l’ASEAN

L’Européen de 44 ans travaillait en tant qu'enseignant temporaire dans l’Etat malaisien de Penang, et aurait participé aux activités des combattants d’Al-Qaïda en Afghanistan et en Bosnie, a raconté le fonctionnaire. Quatre autres suspects, deux Indonésiens, un Bangladais et un Malaisien, feraient partie d’une cellule affiliée à Daesh et s’occuperaient de recrutement de combattants pour des activités internationales de l’organisation.

En savoir plus : Attentats de Paris, deux nouveaux suspects inculpés

La Malaisie est en état d’alerte suite aux informations publiées vendredi sur l’entrée possible de dix Syriens liés à l’Etat islamique en Thaïlande au mois d'octobre.

En savoir plus : Le chauffeur de Salah Abdeslam arrêté en Belgique

En septembre, la police malaisienne a déjoué l’attentat qui devait viser le quartier touristique populaire de Kuala Lumpur, Bukit Bintang.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales