Daesh aurait envoyé une douzaine de kamikazes au sommet malaisien de l’ASEAN

Policiers vérifient les systèmes de sécurité pour le 27ème sommet de l'ASEAN à Kuala Lumpur Source: Reuters
Policiers vérifient les systèmes de sécurité pour le 27ème sommet de l'ASEAN à Kuala Lumpur

Un rapport de la police malaisienne faisant objet d’une fuite prétend qu’au moins 10 kamikazes de Daesh pourraient se trouver à Kuala Lumpur, où des leaders de 18 pays se rencontrent ce weekend dans le cadre du sommet de l'ASEAN.

Le chef de la police malaisienne Khalid Abu Bakar a réagi dans un communiqué à la divulgation d’une circulaire de police interne qui prévenait de la présence potentielle de kamikazes à Kuala Lumpur et Bornéo à l’occasion de la rencontre de l'Association des nations de l'Asie du Sud (ASEAN).

Selon le quotidien en ligne Malaysiakini, le responsable de la police a confirmé la fuite d’une circulaire portant sur la rencontre des membres du groupe terroriste Abu Sayyaf, basé aux Philippines, et Daesh. La circulaire indique présument que l’Etat islamique a envoyé des kamikazes à Sabah, l'un des deux Etats de Malaisie orientale situés sur l'île de Bornéo, et dans la capitale Kuala Lumpur.

«Il y a eu des rapports indiquant une menace terroriste imminente en Malaisie», a rapporté le chef de la police dans le communiqué. «Sur ce point-là, je voudrais souligner que ceux-ci doivent encore être confirmés», a-t-il poursuivi.

La circulaire datée du 16 novembre est basée sur des renseignements récoltés lors d’une rencontre tenue entre Daesh, Abu Sayyaf et le Front Moro de Libération nationale, organisation politique qui revendique l’indépendance d’une partie des Philippines.

Aller plus loin : Philippines, un petit garçon courageux émeut la planète

La rencontre de dimanche à Sulu, aux Philippines, a réuni «14 leaders de trois délégations et 50 membre du groupe Abu Sayyaf, armés de fusils M16, de pistolets et de grenades», souligne la circulaire. Il est aussi noté que les leaders des groupes terroristes avaient décidé de recruter de nouveaux membres et d’envoyer certains de ses adeptes à Sabah et Kuala Lumpur.

La note suppose qu’Abu Sayyaf et Daesh ont déjà rassemblé huit kamikazes à Sabah et 10 Kuala Lumpur, selon Malaysiakini. «Les kamikazes ont suivi un entraînement militaire en Syrie, Afghanistan et Irak, et sont prêts de recevoir les ordres de leurs leaders pour lancer leurs attaques», a écrit le quotidien en ligne, en citant la circulaire.

Les dernières attaques perpétrées par Daesh en France, en Egypte au Liban et aux Philippines ont incité la Malaisie à se tenir sur ses gardes : «les vérifications de sécurité sur toutes les points d’entrée et de sortie de la Malaisie ont été intensifiées».

 En savoir plus : Le forum régional de l’ASEAN, un agenda chargé

Au moins 2 000 soldats de l’armée ont été positionnés sur les points stratégiques de Kuala Lumpur et 2 500 autres sont en attente, a indiqué à Reuters le chef des forces armées malaisiennes Zulkifeli Mohd Zin. 

 

Daesh a revendiqué une série d’attaques coordonnées à Paris qui a tué au moins 130 personnes le 13 novembre et qui ont été qualifiées par la France de pire attaque terroriste de son histoire. Plus tôt dans le mois, le groupe terroriste s’est dit être responsable du crash de l’avion russe A321 dans la péninsule du Sinaï, en Egypte, tuant les 224 personnes se trouvant à bord.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales