Le FBI prévient Rome de la menace de possibles attentats, cinq individus interpellés

La Basilique Saint-Pierre, l'une des cibles énumerées© Max Rossi Source: Reuters
La Basilique Saint-Pierre, l'une des cibles énumerées

Le FBI a averti l'ambassade américaine en Italie : des attaques terroristes sur le modèle de celles de Paris sont possibles à Rome et à Milan, le tout sur fond d'opérations policières en France et en Belgique suite aux attaques de vendredi dernier.

C'est par un message de sécurité envoyé par l'ambassade américaine à Rome aux citoyens américains que cet avertissement a été diffusé. Ce message officiel affirme que «les groupes terroristes pourraient utiliser des méthodes similaires utilisés dans les récents attentats de Paris». Le message précise : «Les autorités italiennes sont conscientes de ces menaces», exhortant les citoyens à demeurer vigilants.

Le FBI indique que la basilique Saint-Pierre à Rome, la cathédrale de Milan et La Scala pourraient constituer des cibles d'attentats. Plus encore, des «les lieux généraux» comme les églises, les synagogues, les restaurants, théâtres et hôtels ont été identifiés comme des «cibles potentielles», toujours à Rome et Milan.

Cinq suspects ont également été signalés aux autorités italiennes, qui ne les a pas encore formellement identifiés.

Peu avant, c'est la télévision italienne publique qui a rapporté que le FBI avait transmis des informations inquiétantes aux autorités italiennes. Mais la Rai, la radio publique, a indiqué qu'«il n'y a pas d'indications directes de menaces concrètes». La radio a cité des responsables gouvernementaux italiens non identifiés qui indiquent que l'Italie reçoit de nombreuses informations provenant de sources différentes, et qu'il ne fallait ni sous-estimer l'alerte, ni la surestimer non plus. Quelque 700 soldats ont été déployés dans les rues de Rome depuis les attentats de Paris.

Allez plus loin : «L'institution police est malade», estime le secrétaire-adjoint du syndicat Alliance Police

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales