Le Conseil de l'Europe publie une vidéo pédagogique contre la pédophilie

Capture vidéo
Capture vidéo

C'est une courte vidéo d'un film d'animation qui dénonce, du point de vue d'une petite fille victime, la pédophilie. Le Conseil de l'Europe la destine à des enfants pour les encourager à se confier s'ils ont été victimes d'abus sexuels.

Cette vidéo a été publiée à l'occasion de la toute première «Journée d'action européenne pour mettre fin aux abus sexuels sur enfants». Le dessin animé met en scène une fillette et son frère victimes d'abus sexuels commis par un ami de la famille. La fillette finit par se confier à sa maîtresse d'école.

En savoir plus: En RDC, une campagne choc de l'ONU contre les agressions sexuelles sur mineurs

Le petit film rassure les enfants, leur explique que la faute est toujopurs celle de l'agresseur et les encourage à parler à une personne de confiance.

A l'occasion de cette journée, le Conseil de l'Europe a appelé aussi les 47 Etats membres de son organisation «à sensibiliser la population au phénomène des abus sexuels et de l'exploitation sexuelle des enfants».

Selon les estimations citées par le Conseil de l'Europe, en Europe, un enfant de moins de 18 ans sur cinq est victime de violences sexuelles. Dans 70 à 85% des cas, l'auteur de ces violences est une personne que l'enfant connaît et qui fait partie de son «cercle de confiance». 90% des abus sexuels ne sont pas signalés à la police.

En savoir plus: Allemagne : la police déconseille aux parents de poster des photos de leurs enfants sur Facebook

Le Conseil de l'Europe est très en point sur ce sujet puisque il est à l'origine de al Convention de Lanzarote sur la protection des enfants contre l'exploitation sexuelle et les abus sexuels. Celle-ci engage les gouvernements à lutter contre toutes les formes possibles d'infractions sexuelles commises sur des enfants. Elle encourage également à protéger les victimes et à poursuivre en justice les auteurs d'infractions. A ce jour, 39 Etats membres du Conseil de l'Europe ont ratifié cette convention. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales