«Pratique ordinaire» de Bruxelles : Zakharova réagit aux sanctions de l'UE contre des médias russes

«Pratique ordinaire» de Bruxelles : Zakharova réagit aux sanctions de l'UE contre des médias russes© Russian Foreign Ministry Press Service Source: AP
La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova le 2 novembre 2022 à Moscou (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

«Les dirigeants de l’UE ne sont pas capables de sortir du cercle vicieux des restrictions», a critiqué la porte-parole de la diplomatie russe après la publication des détails du neuvième paquet de sanctions prises par Bruxelles contre la Russie.

Alors que le 15 décembre, les 27 Etats membres de l'Union européenne se sont accordés sur un neuvième paquet de sanctions contre la Russie, la diplomatie russe a réagi dans un communiqué publié ce 17 décembre.

«Les dirigeants de l’UE ne sont pas capables de sortir du cercle vicieux des restrictions et d’avouer que les sanctions antirusses et la politique de pression à l’égard de la Russie n’ont aucun sens», a ainsi commenté la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

«Le paquet actuel aura le même effet que tous les paquets précédents, à savoir l’aggravation des problèmes socio-économiques à l’intérieur de l’UE. Suite aux actions irréfléchies de Bruxelles, les citoyens européens ont déjà dû faire face au déficit énergétique et à une "inflation [résultant de] sanctions" sans précédent. L’économie de l’UE est confrontée à la menace réelle d’une désindustrialisation», a ajouté Maria Zakharova. Deux jours plus tôt, Vladimir Poutine s'était d'ailleurs félicité de la résilience de l'économie russe qui, même sous le feu nourri des sanctions occidentales, a réussi à déjouer tous les pronostics pessimistes.

Environ 200 individus et organismes ajoutés à la liste noire de l'UE

Dans le texte publié au Journal officiel de l'Union européenne le 16 décembre, l'Union européenne liste par ailleurs les entités ciblées par son nouveau paquet de sanctions : TV-Novosti, la maison mère des chaînes RT (dont RT France), figure parmi elles.

«En ce qui concerne les interdictions imposées sur la diffusion de quatre autres médias russes sur le territoire de l’Union, [il est à noter que] de telles mesures relèvent aujourd’hui de la "pratique ordinaire" de Bruxelles», a sobrement commenté la haute diplomate à ce propos.

Les sanctions prises par Bruxelles ont pour but affiché de pénaliser la Russie pour son intervention militaire lancée fin février. Près de 200 individus et organismes ont été ainsi ajoutés à la liste noire de l'UE.

Ce n'est pas la première fois que l'UE s'en prend directement à des médias russes et à RT : peu après le déclenchement de l'opération militaire russe en Ukraine, la Commission européenne avait invoqué la nécessité de couper tous les canaux de diffusion (satellite, Web et réseaux sociaux) en Europe de «la machine médiatique du Kremlin» représentée, selon elle, par RT et Sputnik. Or, l'UE n'a pas été en mesure, pour appuyer cette décision, de citer la moindre fake news dont se seraient rendus coupables ces médias. Et pour cause : la chaîne RT France n'a jamais été sanctionnée par le régulateur français des médias, l’Arcom (ex-CSA).

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix