Suites du reportage sur l'islamisme à Roubaix : le maire dépose plainte pour menaces

- Avec AFP

La mosquée Eyup Sultan de Roubaix© Denis Charlet/AFP
La mosquée Eyup Sultan de Roubaix, en avril 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Faisant état de menaces, Guillaume Delbar a déposé une plainte, après le reportage de M6 en partie consacré à l'islamisme à Roubaix, qui a déjà conduit à décider d'une protection policière pour la journaliste Ophélie Meunier et un jeune habitant.

Une plainte pour menaces a été déposée par le maire de Roubaix, Guillaume Delbar (divers droite), a indiqué le parquet de Lille à l'AFP ce 9 février. Dans un communiqué du 28 janvier, il avait assuré recevoir «plus d'une dizaine» de messages le menaçant chaque jour et regretté d'être devenu «une cible vivante», faisant déjà fait part de son intention de porter plainte. Ces menaces font suite à la diffusion le 23 janvier d'un reportage de l'émission «Zone Interdite», sur M6, consacré aux dangers de l'islam radical. Y étaient notamment évoqués les liens entre le maire et une association de la ville dénommée «Ambitions et initiatives pour la réussite» (AAIR), soupçonnée de dispenser des cours coraniques sous couvert de cours d'arabe, à l'aide de dizaines de milliers d'euros de fonds publics, notamment municipaux.

Guillaume Delbar et trois membres de l'association sont convoqués le 13 octobre devant le tribunal correctionnel de Lille pour ces faits, le premier pour détournement de fonds publics «par négligence», les autres pour «abus de confiance» entre 2016 et 2020. «Je peux avoir été trompé, j’ai pu me tromper» avait avancé le maire, évoquant son soutien à «une association qui venait de faire scission avec une mosquée devenue salafiste».

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a affiché sur BFMTV, le 8 février, son soutien à l'élu, qualifié d'«ami». «Rien aujourd'hui ne permet de dire que le maire de Roubaix a été le responsable de ce qu'on pourrait appeler le communautarisme», a-t-il déclaré. «Personne ne peut penser que le jeune maire de Roubaix est responsable de 30, 40, parfois 50 ans de renoncement de la République», a-t-il estimé.

Eux aussi menacés après le reportage, la présentatrice Ophélie Meunier, ainsi qu'un jeune juriste de formation originaire de Roubaix, Amine Elbahi, qui apparaît comme témoin, ont été placés sous protection policière. Le Roubaisien, qui a porté plainte, avait alerté dès la fin 2020 la préfecture du Nord sur cette association. Des soupçons de clientélisme à l'encontre de Guillaume Delbar sont apparus en arrière-plan de l'affaire. Après enquête, la préfecture dit avoir constaté que «des cours d'arabe à caractère cultuel» y étaient bien dispensés. Le président de l'association, Nordine Khabzaoui, réfute cependant toute «activité prosélyte».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix