Le maire de Lyon, Grégory Doucet, attaqué à la bombe à eau par les Daltons

Le maire de Lyon, Grégory Doucet© Christophe Ena/AP
Le maire de Lyon, Grégory Doucet, a été la cible d'une attaque à la bombe à eau (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Plus connus pour leurs rodéos urbains, le collectif lyonnais des Daltons s'en est pris directement au maire de Lyon au moyen d'une bombe à eau. Seul l'élu qui l'accompagnait a été touché. La mairie a décidé de porter plainte.

Le maire écologiste de Lyon a été la cible d'une attaque par le collectif des «Daltons» ce 4 février, rapporte LyonMag, au moyen d'une arme plutôt inoffensive : sur le réseau social Instagram, les rappeurs annoncent avoir jeté une bombe à eau sous la forme d'un petit ballon de baudruche jaune sur l'élu, qui était accompagné d'Olivier Berzane, maire du VIIIe arrondissement, lors d'une visite dans le quartier du Grand Trou. Seul Olivier Berzane a été touché par le projectile, l'agression n'ayant pas été filmée à cause d'une «fausse manœuvre» du caméraman, précise le média local.

«La meilleure manière de réveiller une personne qui dort, c'est une bonne douche froide», expliquait un Dalton dans un clip introduisant l'action menée contre Grégory Doucet pour «dénoncer les conditions de détention déplorables de Many GT», leur leader incarcéré à la prison de Lyon-Corbas depuis l'été dernier. Lors d'un passage dans l'émission Touche pas à mon poste (C8), les Daltons connus pour leurs rodéos urbains illégaux avaient réclamé une réunion avec Grégory Doucet pour évoquer la répression dont feraient l’objet les habitants du VIIIe. Une demande à laquelle la mairie de Lyon n'avait pas donné suite, ce qui explique sans doute cette agression.

Grégory Doucet a réagi en début d'après-midi, condamnant «une agression physique inadmissible». «Ces tentatives d'intimidation d'élus n'ont de place ni dans notre ville ni ailleurs», a-t-il ajouté.

Une condamnation qu'ont également exprimée une série d'élus de la majorité écologiste, rejoints par certains élus d'opposition, dont le maire du IIe arrondissement Les Républicains, Pierre Olivier, qui a apporté son soutien à l'élu agressé sur Twitter. «Arrêtez de nous servir vos médiateurs et autres ateliers théâtre pour régler les problèmes d’insécurité et de délinquance», a réagi, moins compatissant, son adjoint Jean-Stéphane Chaillet.

Une plainte a été déposée par la ville de Lyon, tandis que les Daltons ont continué à narguer les autorités sur Instagram: «Ça va, c’est juste un peu d’eau, on ne va pas en faire toute une histoire. C’est sans aucune haine, juste pour vous rafraîchir les idées», ont-ils minimisé. L'action a en revanche été appréciée des antifas lyonnais : «Bien évidemment nous soutenons ce genre d'action, ceux et celles qui étaient là en 2013 savent, et surtout si c'est une action pour dénoncer les conditions d'incarcération en France et la prison en général», ont-ils indiqué, ironisant sur le fait que «la politique prend l'eau», faisant référence, précise LyonMag, à l'épisode pendant lequel Gérard Collomb avait été pourchassé par des militants, en marge d'un rassemblement en hommage à Clément Méric.

 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix