Didier Bourdon considère Assa Traoré comme un exemple à ne pas suivre pour ses enfants métis

Didier Bourdon considère Assa Traoré comme un exemple à ne pas suivre pour ses enfants métis© Regis Duvignau Source: Reuters
Didier Bourdon et son épouse au festival de Cannes, mai 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Interrogé par Le Figaro Magazine, le comédien Didier Bourdon critique Assa Traoré : «Mes enfants sont métis [...], je ne veux surtout pas qu'elle soit un exemple pour eux, même s’il y a peu de chance que cela arrive.»

Dans une interview accordée au Figaro Magazine le 25 juin, le comédien Didier Bourdon, en promotion pour son album de chansons, est revenu sur sa carrière avec Les Inconnus et s'est livré à un exercice comparatif entre les sujets humoristiques des années 1990 et d'aujourd'hui... déplorant notamment la mode américaine du stand-up.

Et l'humoriste de préciser : «On en revient toujours aux choses qui viennent d’Amérique, même s’il y en a eu de bonnes.»

Interrogé sur le regard qu'il porte «sur le monde» Didier Bourdon va droit au but : «C’est compliqué. Mes enfants sont métis. Or, je vois Assa Traoré en couverture de certains journaux, et je ne veux surtout pas qu’elle soit un exemple pour eux, même s’il y a peu de chance que cela arrive.»

Et il a également un petit mot pour la mode de l'agenouillement en référence au fait-divers américain de l'affaire Floyd : «Les footballeurs français de l’Euro ont envisagé de s’agenouiller à la fin du match pour lutter contre le racisme, ce que je trouvais idiot, car il n’y a rien de plus beau que de voir les joueurs s’embrasser à la fin du match entre Noirs et Blancs. C’est beaucoup plus fort que de s’agenouiller.»

Le comédien, connu pour les sketchs très caustiques que produisaient Les Inconnus, fait part de son inquiétude concernant l'hostilité en ligne : «Ce qui me frappe, c’est le déferlement de haine, amplifié par les réseaux sociaux. Quand j’étais jeune, c’était les babas cool. On peut s’en moquer, mais le message était peace and love. C’était mieux que la haine et la délation des anonymes cachés derrière leurs écrans. Pour en revenir à l’antiracisme actuel, il ne faut pas trop m’en parler, car avec les Inconnus, on avait notre quota de Noirs, il me semble.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»