«Stopper les regroupements familiaux» : Barnier veut un «moratoire» de 3 à 5 ans sur l'immigration

- Avec AFP

«Stopper les regroupements familiaux» : Barnier veut un «moratoire» de 3 à 5 ans sur l'immigration© John Thys Source: Reuters
Vidéo
Michel Barnier à Bruxelles, en Belgique, le 22 décembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Possible candidat de la droite à la présidentielle 2022, l'ancien ministre Michel Barnier a justifié sa proposition de moratoire par les «liens» entre l'immigration et «les réseaux terroristes qui utilisent les flux migratoires, qui les infiltrent».

L'ancien négociateur pour le Brexit Michel Barnier (LR), cité comme possible candidat à la présidentielle de 2022, a suggéré le 9 mai «un moratoire en matière d'immigration», de «trois à cinq ans», pour «prendre le temps de vérifier, d’évaluer, le cas échéant de changer, les procédures et les pratiques», a déclaré l'ancien ministre au Grand Jury pour RTL, LCI et Le Figaro.

Il a fait valoir qu'il y a «des liens» entre l'immigration et «les réseaux terroristes qui utilisent les flux migratoires, qui les infiltrent», même s'il ne «pense pas que tous les immigrés, et notamment ceux qui essaient de traverser la Méditerranée pour rejoindre un avenir meilleur, sont des terroristes en puissance ou des délinquants en puissance». Ce moratoire signifie selon lui qu'il faut «stopper les regroupements familiaux et mettre à plat les procédures, la manière dont on donne un certain nombre de titres de séjour».

Il a également précisé sur l'immigration : «Il faudra à la fin changer la Constitution sur certains points, notamment pour avoir plus de marge par rapport à des textes ou des règlements européens.» Pour autant l'ancien ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy a affirmé que la France accueillerait toujours des étudiants et respecterait le droit d'asile. 

Le président des Républicains Christian Jacob avait lui proposé à l'automne un «moratoire» de trois à six mois sur l'immigration, le temps pour Emmanuel Macron de consulter l'ensemble des «familles politiques» sur ce sujet.

«Des risques d’explosions» sociales en France

Michel Barnier a aussi jugé qu'il y avait «des risques d’explosions» sociales en France et que la récente tribune de militaires «méritait de l'attention», «parce qu'il y a de réelles et graves fractures, notamment sur la question de l'immigration».

Interrogé sur la proximité de ses propositions avec celles de Marine Le Pen, qui veut aussi un moratoire sur l'immigration pour la réduire à 10 000 entrées par an, Barnier a assuré ne pas avoir «besoin de Madame Le Pen pour écouter et comprendre les problèmes des Français et pour apporter des solutions». A propos du voile islamique, que Marine Le Pen veut interdire dans tout l'espace public, l'ancien commissaire européen a jugé «qu'on devrait réaffirmer clairement que les signes religieux ne peuvent pas entrer dans l’espace public».

Dans une allusion à Emmanuel Macron, il a aussi mis en garde contre «l'exercice solitaire du pouvoir, le manque de confiance dans les ministres, les élus locaux», qui «peut parfois friser [...] l’arrogance». «Michel Barnier a raison ! Prendre le temps de vérifier, d'évaluer, et le cas échéant de changer les procédures et pratiques en matière d'immigration. Prendre le temps de bâtir un consensus», a abondé sur Twitter la députée LR Constance Le Grip.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»