Landes : la famille d'un homme mort 12 jours après un vaccin Pfizer porte plainte

- Avec AFP

Landes : la famille d'un homme mort 12 jours après un vaccin Pfizer porte plainte© Lisi Niesner Source: Reuters
(image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

La famille d'un septuagénaire décédé 12 jours après l'injection du vaccin Pfizer contre le Covid-19 a porté plainte pour homicide involontaire. Les proches souhaitent qu'une autopsie soit effectuée sur le corps afin d'éclaircir les origines du décès.

Une plainte contre X pour homicide involontaire a été déposée à Dax, dans les Landes, par les proches d'un septuagénaire décédé d'un arrêt cardio-respiratoire 12 jours après une injection de vaccin Pfizer, rapporte l'AFP le 20 avril.

«La plainte demande de vérifier un éventuel lien entre ce décès et le fait que douze jours plus tôt il avait reçu une première dose du vaccin Pfizer» contre le Covid-19, a expliqué le procureur de Dax Rodolphe Jarry, confirmant qu'une exhumation du corps de cet homme né en 1945 était demandée par les plaignants.

La famille souhaite en effet qu'une autopsie soit menée car elle «se pose des questions» après le décès soudain de cet homme de 75 ans qui n'avait «aucun antécédent médical» et qui était «très actif», selon l'avocat de la famille Paul Latouche, inscrit au barreau de Paris

«Aucune expertise médicale n'a été menée sur le corps du défunt»

Les plaignants «ne sont pas dans une démarche accusatrice ou complotiste» et «ne présupposent rien», ils «ne disent pas que c'est le vaccin Pfizer qui est à l'origine du décès», selon l'avocat. Ils souhaitent «qu'on puisse dans la mesure du possible en expliquer la cause, dans un contexte où rien ne laissait présager cet arrêt cardio-respiratoire».

Ce Landais (dont la famille souhaite protéger l'identité) est mort le 15 février à son domicile alors qu'il jardinait. Rapidement, son corps a été transporté au funérarium avant d'être enterré quatre jours plus tard. «Aucune expertise médicale n'a été menée sur le corps du défunt», a insisté l'avocat. 

Le procureur a bien confirmé qu'une enquête préliminaire confiée à la section de recherches de Pau allait être ouverte.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix