Finistère : 140 personnes verbalisées après une manifestation contre la gestion de l'épidémie

Finistère : 140 personnes verbalisées après une manifestation contre la gestion de l'épidémie© Fred SCHEIBER Source: AFP
Vidéo
Un manifestant tient une pancarte où est inscrit «Stop confinements» lors d'une manifestation réclamant plus de ressources pour les soins de santé à Toulouse (Haute-Garonne), le 7 novembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Environ 600 personnes se sont réunies à Quimperlé le 11 avril pour protester contre le port du masque et la vaccination. 140 verbalisations ont été dressées par la gendarmerie. Le préfet pourrait engager des poursuites contre les organisateurs.

Cent quarante procès-verbaux ont été dressés pour non-port du masque, défaut d’attestation dérogatoire ou stationnement gênant, à l'issue d'une manifestation autorisée par la préfecture à Quimperlé (Finistère), le 11 avril. A l'appel de l'association A l'ère libre, plus de 600 personnes s'étaient retrouvées dans un parc de la commune, rapporte France 3, pour protester contre la vaccination et l'obligation de porter le masque. 

Parmi les participants se trouvait notamment la députée ex-LREM du Bas-Rhin Martine Wonner, connue pour ses critiques sur la gestion sanitaire du gouvernement. «Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», a-t-elle lancé au micro. L'avocat Carlo Alberto Brusa, opposé aux vaccins contre le coronavirus, était également présent.

Dans un communiqué, le préfet du Finistère, a déploré que, «contrairement à l’engagement des organisateurs, une grande partie des manifestants n’ait pas respecté les gestes barrières». Il a par ailleurs expliqué se réserver «la possibilité d’engager des poursuites contre les organisateurs». 

Trois élus locaux, le député MoDem Erwan Balanant, le président de la communauté de communes Sébastien Miossec (PS), et le maire de Quimperlé Michaël Quernez (PS), ont condamné le 11 avril au soir des «comportements irresponsables» : «Très attachés à la liberté d’expression et de manifestation, nous condamnons cependant avec la plus grande fermeté les comportements irresponsables des personnes présentes et toutes celles et ceux qui ont contribué à l’organisation de ce dernier et ont ainsi par leur action délibérée, mis en danger la vie d’autrui», ont-ils écrit dans un communiqué commun.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»