Emmanuel Macron ne souhaite pas un «joyeux Noël» aux Français et s'attire des critiques à droite

Emmanuel Macron ne souhaite pas un «joyeux Noël» aux Français et s'attire des critiques à droite© FABIAN BIMMER Source: Reuters
(image d'illustration).

Certains auront attendu jusqu'à la fin de la journée du 25 décembre pour recevoir un mot d'Emmanuel Macron mais, comme en 2019, le président n'a pas souhaité de «joyeux Noël» aux Français, s'attirant des critiques du côté de la droite.

Comme en 2019, Emmanuel Macron n'a pas souhaité personnellement un «Joyeux Noël» aux Français. Néanmoins l'Elysée, dans un communiqué mis en ligne le 24 décembre portant sur l'état de santé du président, rapportait que celui-ci souhaitait de «joyeuses fêtes aux Françaises et aux Français».

Pas suffisant pour certains commentateurs et personnalités politiques marquées à droite, à l'instar du chroniqueur de CNews et ex-cadre du Rassemblement national (RN), Jean Messiha. Celui-ci n'a pas apprécié le choix d'Emmanuel Macron : «Faut-il rappeler au président de la République que celle-ci a fait de Noël une fête nationale ? Mais comme il est le mandataire d’un système antinational son silence sur Noël est compréhensible...», juge-t-il sur Twitter.

Le député européen RN Jordan Bardella a lui aussi noté que, «comme l’an dernier, le président de la République n’aura pas souhaité "Joyeux Noël" aux Français». «Pourquoi sont-ils si méprisants à l’égard de nos traditions ?», interroge-t-il sur Twitter.

Le conseiller régional du même parti, Julien Odoul, considère que «le silence de Macron est une gifle». «Noël est la fête qui rassemble toutes les familles françaises, croyantes ou non, autour de nos traditions millénaires», fait-il valoir.

Egalement agacée, l'eurodéputée Les Républicains Nadine Morano a reproché à «l’hyper communicant Emmanuel Macron [d'avoir] fait l’impasse sur Noël». Plus encore, l'élue de droite a considéré que le chef d'Etat avait, ainsi, envoyé «un message clair de mépris pour les racines chrétiennes de la France, fille aînée de l’église catholique et la culture de notre beau pays».

L'avocat et essayiste de droite Gilles-William Goldnadel a relevé qu'Emmanuel Macron avait déclaré, en juin 2017, partager avec la communauté musulmane française l'Iftar (le repas du soir pendant le ramadan), qu'il qualifiait de «moment de partage». «Il arrive qu’à Noël, on partage également, cher Emmanuel Macron [...] Charité multiculturelle mal ordonnée commence et finit par l’Autre», a-t-il déclaré sur Twitter.

«Même Erdogan a souhaité un joyeux Noël. Pas Macron», a tweeté le journaliste de L'Opinion Jean-Dominique Merchet, relayant un article de Valeurs actuelles sur le sujet.

Plaisantant sur ce tollé sur les réseaux sociaux, le comédien Mathieu Madénian a réalisé une vidéo en «soutien à tous les Français et Françaises vexés parce qu'Emmanuel Macron a oublié de leur souhaiter un "Joyeux Noël"» : «Je les comprends car [...] la première chose que je me dis dans la tête quand je vote pour quelqu'un c'est : "Put***, j'espère qu'il va penser à me souhaiter "Joyeux Noël" ! [...] En tout cas, comptez sur [Emmanuel Macron] pour nous souhaiter un "Joyeux troisième confinement".»

Pour rappel, en 2017 et 2018, le président de la République avait bel et bien souhaité un «joyeux Noël» à ses compatriotes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»