Sciences Po Paris : bientôt un cours sur «l’intersectionnalité raciale» ?

Sciences Po Paris : bientôt un cours sur «l’intersectionnalité raciale» ?© Franck FIFE Source: AFP
Façade d'un bâtiment de Science po à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le syndicat de droite Uni révèle qu'un collectif destiné «aux étudiants noirs» promeut l'obligation dans le cursus de cours destinés à «rééduquer les étudiants non-racisés qui continuent à perpétuer du racisme». Sciences Po ne veut pas commenter.

La pensée indigéniste et racialiste du monde anglo-saxon semble poursuivre sa progression en France. Elle fait désormais son chemin jusque dans l'enceinte de l'école Sciences Po Paris, comme l'alerte le syndicat étudiant de droite, Uni. Celui-ci a révélé le 3 décembre sur Twitter des revendications d'un mouvement d'étudiants au sein de Sciences Po, dénommé «BeingBlackatSciencesPo» (Etre noir à Sciences Po).

Sur Instagram, ce groupe dit s'adresser – en langue inclusive – aux «étudiant.e.s Noir.e.s de Sciences Po», et la plupart de leurs messages sont d'abord écrits en anglais. Parmi leurs exigences : «des modules obligatoires pour les étudiant à propos de l'intersectionnalité raciale, la théorie critique de la race et la pensée décoloniale.» «BeingBlackatSciencesPo» se fixe pour objectif que «les étudiants racisés se sentent en sécurité sur le campus et égaux à leurs camarades», estimant que les étudiants «non-racisés de Sciences Po continuent à perpétuer du racisme au sein de l'institution en toute impunité car Sciences Po intervient rarement».

Selon le groupe, ces modules permettraient ni plus ni moins à l'école et aux étudiants «de se rendre compte de leur propre langage et attitudes racistes». Contactée par Le Figaro, la direction de l'école «n’a pas souhaité commenter cette nouvelle polémique». 

Les théories indigénistes, décolonialistes et racialistes gangrènent notre enseignement supérieur

Uni s'inquiète donc pour sa part que «les théories indigénistes, décolonialistes et racialistes gangrènent notre enseignement supérieur».

Parmi les politiques, le député Les Républicains, tendance gaulliste, Julien Aubert – qui demande la création d'une mission d'information parlementaire sur les «dérives» idéologiques à l'université – ne semble pas étonné de la requête de «BeingBlackatSciencesPo» : «Des dérives idéologiques liées à la Cancel culture à l’université ? Mais non, voyons, me répondait-on il y a une semaine.»

Sciences Po Paris n'est pas épargné par les polémiques ces dernières années. Le 23 novembre 2020, une organisation affiliée à la prestigieuse école, Salaam, a été accusée de relayer le message d’un prédicateur islamiste. C'est aussi à Sciences Po qu'avait été créé un «Hijab day», incitant les élèves à venir en cours voilé pour une journée.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix