Politique du chiffre ? Première présentation mensuelle des résultats pour Darmanin et Schiappa

Politique du chiffre ? Première présentation mensuelle des résultats pour Darmanin et Schiappa© STEPHANE DE SAKUTIN Source: AFP
Marlène Schiappa et Gérald Darmanin à la DGSI le 31 août, Levallois (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Gérald Darmanin et Marlène Schiappa ont présenté leurs résultats lors d’une première conférence de presse conjointe. L'occasion de dévoiler des chiffres ronflants en matière de lutte contre les stupéfiants et les violences faites aux femmes.

«Présentation de résultats de l'action ministérielle» : le pupitre de la conférence de presse au ministre de l'Intérieur annonçait la couleur ce 13 octobre... des chiffres, des statistiques comme s'il en pleuvait, assénés par les ministres Gérald Darmanin et Marlène Schiappa. C'était la première du genre de cet exercice annoncé désormais comme mensuel.

«On n'a pas voulu, et c'est peut-être une frustration pour ceux qui attendaient la politique du chiffre, mesurer les 1% par-ci, les 3% par-là» : le ministre de l'Intérieur a eu beau s'en défendre au moment des questions-réponses avec la presse, les annonces faites par les deux ministres étaient principalement un alignement de chiffres. 4,2 tonnes de cannabis saisies en septembre contre 3 tonnes en août, 227 kg de cocaïne en septembre, 9 532 amendes forfaitaires pour possession de stupéfiants, 1 189 interpellations liées au trafic de stupéfiants (en hausse de 25% par rapport à août), 12 lieux de radicalisation fermés...

Marlène Schiappa contre les outrages sexistes

Et Marlène Schiappa d'enchaîner sur son sujet de prédilection : les outrages sexistes. Le ministre délégué en charge de la citoyenneté se félicite que «plus de 2 000 infractions pour outrage sexiste» aient été constatées depuis 2018, dont 142 en septembre contre seulement 86 au même moment l'année précédente.

Interrogée par deux journalistes à ce sujet, Marlène Schiappa a même revendiqué : «Il y a des sujets sur lesquels on souhaite donner des objectifs chiffrés. En ce qui concerne la verbalisation des outrages sexistes, c'est un sujet sensible [...] et il nous semble important de rappeler que c'est une priorité politique, mais aussi sur le terrain.»

Politique du chiffre ou du résultat ?

La presse est priée de croire, selon les mots de Gérald Darmanin, qu'il ne s'agit pas d'une «politique du chiffre», mais d'une «politique du résultat», avec non pas des chiffres, mais des «indicateurs», livrés par «souci de transparence»... La «transparence» donc, et aucun lien avec l'ambition politique du plus jeune ministre de l'Intérieur de la Ve République, qu'un syndicaliste policier interrogé par RT France le 12 octobre verrait bien tenter une aventure vers l'Elysée dans un avenir indéfini :«Darmanin a fait des pieds et des mains pour avoir Beauvau où il veut briller parce que c'est le tremplin pour l'Elysée. S'il a la sympathie de la majorité des policiers et des citoyens votants, alors ce sera le plébiscite !»

Les grandes familles syndicales du secteur sont justement «reçues» par Gérald Darmanin en visioconférence ce 13 octobre à 17h30. Le ministre leur présente notamment un beau budget 2021 avec une hausse de 200 millions d’euros. Priorité affichée : prendre en compte le quotidien des policiers nationaux surtout sur les plans matériel, technique et immobilier.

La prime des travailleurs de nuit de la police nationale, les «nuiteux», devrait également être abordée après de nombreux rassemblements à l'appel du syndicat Option Nuit. Ainsi que la question du règlement des heures supplémentaires s'élevant à près de 22 millions d'heures actuellement.

Cette discussion syndicale intervient deux jours avant une rencontre très attendue entre les syndicalistes policiers et le président de la République, mais aussi dans un contexte de grogne policière après deux violentes attaques à l'encontre de fonctionnaires des forces de sécurité intérieure la semaine précédente à Herblay (Val-d'Oise), puis à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).

Antoine Boitel

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix