Haut-Karabagh, Biélorussie : entretien téléphonique entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron

- Avec AFP

Haut-Karabagh, Biélorussie : entretien téléphonique entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron© Sputnik Photo Agency Source: Reuters
Visioconférence entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine le 26 juin (image d'illustration).

Les présidents russe et français ont appelé à un arrêt complet des combats dans le Haut-Karabagh après une discussion téléphonique. Le président russe a par ailleurs jugé «inacceptables» les tentatives d'ingérences en Biélorussie.

A la suite d'un appel téléphonique entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine sollicité par la partie française, les présidents russe et français ont appelé à un arrêt complet des combats dans le Haut-Karabagh alors que des affrontements meurtriers s'y déroulent depuis plusieurs jours. 

«Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont appelé les parties au conflit à cesser complètement le feu et, dès que possible, à faire redescendre les tensions et à montrer le maximum de retenue», a déclaré la présidence russe. 

Les deux présidents se sont dits «disposés» à l'adoption d'un communiqué qui serait publié au nom des coprésidents du groupe de Minsk sur le Haut Karabagh – Russie, France et Etats-Unis – et appellerait à la fin «immédiate» des hostilités et au début de discussions, selon le Kremlin.

Poutine juge «inacceptables» les tentatives d'ingérences en Biélorussie

Le président russe Vladimir Poutine a par ailleurs dit à son homologue français que toute tentative d'interférence dans les affaires d'un pays souverain était «inacceptable», dans le cadre de leurs discussions sur la Biélorussie, a déclaré le Kremlin.

La «position de principe» de la Russie est que «toutes les tentatives d'interférence dans les affaires intérieures d'un Etat souverain et de pression extérieure sur les autorités légitimes sont inacceptables», selon la présidence russe.

La conversation téléphonique entre les présidents s'est tenue après la rencontre à Vilnius entre le président français et la chef de file de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaïa.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»