Mélenchon estime qu'il faut se «réjouir» de la «créolisation» de la société française

Mélenchon estime qu'il faut se «réjouir» de la «créolisation» de la société française© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Jean-Luc Mélenchon le 15 juillet 2020 à Paris (image d'illustration).

Jean-Luc Mélenchon est-il déjà en pré-campagne ? Le leader de La France insoumise a en effet profité d'un discours sur la république pour lancer un laboratoire d'idées. Il a également appelé à ne pas avoir peur de la «créolisation» de la France.

Le président de La France insoumise (LFI) a salué la «créolisation» de la société française lors d'un discours prononcé le 21 septembre dans la salle de la Mutualité à Paris à l'occasion du lancement du think tank de son parti, «l'Institut de la Boétie», à 18 mois de la présidentielle de 2022.

Le peuple français a commencé une créolisation [...]. Il ne faut pas en avoir peur. Il faut s'en réjouir

Et à celui qui fut candidat à la présidentielle de 2012 et de 2017 de lancer dans un éloge de la «créolisation» au cours de son discours : «Notre peuple s'est créolisé, le peuple français a commencé une sorte de créolisation qui est nouvelle dans notre histoire, il ne faut pas en avoir peur, c'est bien. On avance, on vit», a-t-il déclaré. 

«Nous avons besoin d'une nouvelle règle du jeu», a-t-il ajouté. «Voilà pourquoi la VIe République est un besoin vital de la nation française», a-t-il en outre estimé sur le même sujet. «Le peuple français a commencé une créolisation, selon le concept forgé par Edouard Glissant. Il ne faut pas en avoir peur. Il faut s'en réjouir», a poursuivi l'ancien sénateur socialiste dans un tweet.

Au cours de cette prise de parole, il a aussi appelé à «serrer les rangs» face à une «zemmourisation de l'espace intellectuel», au «chaos et au désordre qui s'avance vers nous», mais aussi aux menaces sur le climat, selon le Figaro.  

Jean-Luc Mélenchon a estimé que les 18 mois qui séparent de la présidentielle de mai 2022 sont «peu de temps». «Pour nous, la question du programme L'avenir en commun (programme de LFI pour la présidentielle de 2017) est essentielle. Et nous avons besoin de ces 18 mois qui sont fort courts pour convaincre et étendre le nombre de ceux qui demain devront se mettre au boulot pour appliquer le programme en question», a-t-il dit.

Il a également critiqué le président Emmanuel Macron qui «voudrait organiser la compétition des territoires, avec une loi dite de "différentiation"». «Cela veut dire des lois particulières, ce n'est plus la même loi pour tout le monde. Les lois qui se préparent sont des lois contre-républicaines», a-t-il accusé.

Mélenchon veut déboulonner la statue de Saint-Louis au Sénat

A cette même occasion, le chef de file de LFI a évoqué un sujet qui a fait couler beaucoup d'encre ces derniers mois, en France comme à l'étranger : le déboulonnage de statues.

Louis IX, lui qui a inventé le port d'un signe distinctif pour les juifs et brûlé des Torah

«[Emmanuel] Macron nous a dit qu'il ne fallait pas déboulonner les statues. Mais les statues, c'est de la politique. On a beaucoup déboulonné dans le passé. Déboulonner est illégal, mais discuter de déboulonner ne l'est pas», a alors déclaré Jean-Luc Mélenchon.

Avant d'ajouter : «Comment se fait-il que dans l'hémicycle au Sénat on ait une statue du prétendu Saint Louis, que nous appelons Louis IX, lui qui a inventé le port d'un signe distinctif pour les juifs et brûlé des Torah ? Déboulonnons !»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»