«On prend l'Europe on l'en**** à deux» : des ministres montent au créneau contre un tweet de Winamax

«On prend l'Europe on l'en**** à deux» : des ministres montent au créneau contre un tweet de Winamax© MIGUEL MEDINA Source: AFP
Avec un tweet, Winamax a créé le buzz sur les réseaux sociaux (image d'illustration).

Les ministres déléguées à la Citoyenneté, à l'Egalité femmes-hommes et aux Sports ont fustigé la «communication crasse» et «à vomir» de Winamax, après un tweet saluant la qualification de deux clubs français en Ligue des champions de football.

«On prend l'Europe on l'encule à deux. #MCIOL» : le 15 août au soir, le site de paris en ligne Winamax a ainsi célébré à sa façon l'exploit de l'Olympique lyonnais, qualifié en demi-finale de la Ligue des champions de football comme le Paris Saint-Germain quelques jours plus tôt.

Les logos des deux clubs ont ainsi été utilisés dans un photomontage accompagnant le message, référence au titre Celsius du groupe de rap PNL – qui n'avait pas suscité une telle polémique lors de sa sortie l'an dernier.

Mais la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu n'a pas apprécié la plaisanterie, réagissant le 16 août : «Sérieusement Winamax vous vous croyez où ? Votre tweet est à vomir. Twitter, ça ne vous dérange pas de laisser passer ce genre de messages ?»

Quelques heures plus tard, la ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l'Egalité entre les femmes et les homme, Elisabeth Moreno, enfonçait le clou : «Je condamne fermement cette communication crasse et blessante. Les propos haineux et homophobes doivent être bannis des réseaux sociaux ! Winamax et Twitter, soyez responsables !»

Estimant également que Winamax avait relayé une insulte homophobe, la ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, demande à Winamax et aux internautes de «réfléchir à la portée de nos propos publics». «Par exemple en lisant cet article "On vous explique pourquoi "enculé" est une insulte homophobe"», ajoute-t-elle.

Dans la classe politique, le député de La République en marche (LREM) du Cher, François Cormier-Bouligeon, qualifie le tweet d'«homophobe» et demande le licenciement du community manager du site de paris sportifs : «Alerte Winamax : votre compte Twitter a été piraté par un beauf’ homophobe militant du Rassemblement national ! Si toutefois ce n’est pas le cas, mettez un terme sans délai au contrat de la personne qui gère votre compte...»

La députée d'Agir (macron-compatible) de Seine-Maritime, Agnès Firmin-Le Bodo, considère également le tweet comme «à vomir» : «Twitter vous êtes en vacances ? Ce tweet à vomir doit être retiré très vite... ça fait déjà trop longtemps qu’il circule ! Et franchement Winamax quelle honte....dommage pour le foot.»

Dans un autre registre, Jean-Messiha, membre du bureau national du Rassemblement national (RN), voit pour sa part dans le tweet de Winamax du «racisme antiblancs» : «Le site de pari sportif Winamax, qu'adorent les racailles, se fend d'un tweet dont le racisme ne peut échapper à personne. Deux joueurs dont on devine qu'ils sont de type africain et qui "enculent l'Europe"... On s'enrichit !»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»