Explosions à Beyrouth : la classe politique française multiplie les messages de soutien

Explosions à Beyrouth : la classe politique française multiplie les messages de soutien© MARTIN BUREAU Source: AFP
L'Assemblée nationale en juillet (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La classe politique française a fait part de son émotion après les explosions du 4 août dans la capitale libanaise, adressant de nombreux messages de compassion et de solidarité.

De tous bords, la classe politique française a réagi sur les réseaux sociaux aux deux explosions successives survenues ce 4 août dans le port de la capitale libanaise, Beyrouth, et qui a fait de nombreuses victimes. 

Le président français a réagi dans la soirée pour proposer l'aide de la France : «J’exprime ma solidarité fraternelle avec les Libanais après l’explosion qui a fait tant de victimes et de dégâts ce soir à Beyrouth», a déclaré Emmanuel Macron, assurant que des «secours et moyens français sont en cours d’acheminement sur place». 

Même promesse de soutien rapide de la part du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, qui a assuré que la «France se [tenait] et se [tiendrait] toujours aux côtés du Liban et des Libanais», et était «disposée à apporter son assistance en fonction des besoins qu’exprimeront les autorités libanaises».

«Nos pensées fraternelles vont au peuple libanais qui vient d’être frappé au cœur de sa capitale», a déclaré pour sa part le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand sur le réseau social. 

Le Délégué général de La République en marche Stanislas Guerini a adressé «toute [sa] solidarité aux Libanais après ces terribles explosions et [ses] pensées émues aux victimes et à leurs proches» dans un message.

«J’adresse ce soir mes sincères condoléances aux familles endeuillées et à l’ensemble du peuple libanais», a posté de son côté le député et Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure. 

«Effroi total devant les images qui nous viennent de Beyrouth. Solidarité avec les victimes et leurs familles», a fait savoir pour sa part le porte-parole du Parti communiste français, Ian Brossat.

«Horrible explosion à Beyrouth. La France doit se porter à la rescousse. Le Liban est notre ami», a estimé le chef de file de la France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon.

Le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a quant à lui exprimé sa «stupéfaction face à l'explosion qui vient de frapper Beyrouth», adressant également «une pensée forte pour le Liban et l'ensemble des Français attachés au pays du Cèdre avec lequel nos liens sont historiques et uniques».

«De tout cœur avec les Beyrouthins et le peuple libanais suite aux terribles explosions qui ont touché leur capitale. Pensées émues pour les familles et les proches des victimes», a exprimé le député de l'Essonne et président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan.

La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, a déclaré pour sa part sur Twitter : «Terrible explosion sur le port de Beyrouth. Les images sont terrifiantes». 

«En ces temps difficiles pour le Liban déjà durement éprouvé par la crise, j’adresse mes condoléances aux familles des victimes et tout mon soutien aux Libanais face à cette tragédie», a-t-elle ajouté. 

Selon les derniers bilans de la Croix Rouge libanaise et du ministère de la Santé, au moins 103 personnes ont perdu la vie et plus de 4 000 ont été blessées. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix