Stains : le Parti nationaliste français revendique la dégradation de la fresque Traoré/Floyd

Stains : le Parti nationaliste français revendique la dégradation de la fresque Traoré/Floyd© François Guillot Source: AFP
La fresque en hommage à Adama Traoré et George Floyd, réalisée par le collectif «Collectif Art», le 5 juillet 2020, à Stains, en Seine-Saint-Denis (image d'illustration).

«Extorsion, vol, stop aux Traoré» et «braqueur de femme enceinte» : Yvan Benedetti, du groupe Les Nationalistes, a assuré que la dégradation de la fresque peinte en hommage à George Floyd et Adama Traoré était imputable a son mouvement

Le groupe d'extrême-droite Les Nationalistes a revendiqué le 10 juillet dans une vidéo mise en ligne sur YouTube la dégradation d'une fresque à Stains (Seine-Saint-Denis), inaugurée le 18 juin en hommage à l'Américain George Floyd et au Français Adama Traoré. L'annonce a été faite par le militant Yvan Benedetti, porte-parole du mouvement.

La fresque avait suscité une polémique, notamment dans la sphère des syndicats majoritaires de police, dont un des fers de lance, Alliance, avait annoncé un rassemblement à Stains le 21 juin, avant de se rabattre sur un autre site, le TGI de Bobigny.

«Cherchez pas, c'est nous», selon Les Nationalistes

La militante Assa Traoré, sœur d'Adama Traoré, décédé lors de son interpellation par la gendarmerie dans le Val d'Oise en 2016, avait alors prévenu le 22 juin que si la fresque venait à être dégradée, «le seul responsable [serait] le syndicat de police Alliance.»

Alors que le maire communiste de la ville avait été mis en demeure le 3 juillet par le préfet de Seine-Saint-Denis de modifier la fresque qui portait atteinte à l'intégrité républicaine de l'institution de la police nationale, le graffiti a été recouvert par d'autres graffitis le lendemain, dans la nuit du 4 au 5 juillet. «Extorsion, vol, stop aux Traoré» et «braqueur de femme enceinte», peut-on désormais lire.

«Cherchez pas, c'est nous !» et «Les Nationalistes prennent le pinceaux», revendiquent avec une certaine désinvolture joviale les membres du Parti nationaliste français sur leur site internet.

Le maire communiste de Stains avait fait savoir le 5 juillet auprès du Parisien qu'il entendait «déposer plainte contre X pour dégradation sur un bien public» après cette dégradation.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»