Confinement : selon un syndicat, jusqu'à 70% d'appels au 17 concerneraient des signalements

Confinement : selon un syndicat, jusqu'à 70% d'appels au 17 concerneraient des signalements© FRANCOIS GUILLOT Source: AFP
Plateforme d'appel d'urgence de la police nationale à Paris le 15 novembre 2016 (image d'illustration).

Le syndicat de police Alternative assure que jusqu'à 70% des appels passés à la police dans certaines grandes agglomérations concernent des signalements de riverains soucieux du respect des mesures de confinement.

Selon les informations de Franceinfo, citant le syndicat policier Alternative le 14 avril, les standards téléphoniques de la police croulent sous le poids des signalements de citoyens très concernés par le comportement de leurs semblables pendant le confinement : jusqu'à 70% des appels reçus par la police dans les grandes agglomérations concernent des «délations», selon le terme utilisé par Franceinfo.

Dans le Grand Est, le syndicat Alternative police assure que 50%, voire 70% des appels reçus par la police sont des appels de «délation» pour suspicion de non-respect des mesures de confinement. Ce chiffre descend à 50% en Nouvelle-Aquitaine, selon cette même source avec une tendance «à la baisse». Alternative pointe également une disparité selon les territoires : presque pas de signalements en Poitou-Charente, mais à Bordeaux, ce type d'appel concernerait jusqu'à 90% des appels reçus après 16 heures.

Le même chiffre chuterait à 20% dans le Pas-de-Calais et serait négligeable dans les régions Grand-Ouest, Centre Val-de-Loire ou Haute-Normandie.

Un gradé de la police nationale, affecté à un commissariat de proche banlieue parisienne, interrogé par RT France a également fait part d'une analyse similaire le 15 avril, qu'il a ainsi exposée : «Les habitants sur notre secteur passent tout leur temps chez eux et donc beaucoup plus de temps à la fenêtre également. Or, les zones stups [de trafic de stupéfiants] sont justement plus visibles que d'habitude du fait du confinement du reste de la population, alors chacun se sent fondé à nous appeler. Ils ont moins peur des représailles que d'habitude, aussi. Alors oui, on a une hausse énorme des appels pour signalements. Mais ce n'est pas catastrophique non plus.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»