«Trouillard» : absent de ses propres vœux, le ministre de la Culture conspué par des manifestants

«Trouillard» : absent de ses propres vœux, le ministre de la Culture conspué par des manifestants© ALAIN JOCARD / AFP Source: AFP
Le ministre de la Culture Franck Riester, le 7 novembre 2019, à l'Elysée.

Le ministre de la Culture ne s'est pas rendu à ses vœux, le 20 janvier à Paris, provoquant la colère de 250 manifestants présents sur place. Ils étaient venus protester contre la réforme des retraites et les coupes budgétaires dans la culture.

«Trouillard», «lâche», «dégonflé» : les vœux du ministre de la Culture aux professionnels du secteur ont été agités ce 20 janvier, selon Libération. A l'appel de l'intersyndicale (CGT, FSU, SUD, Unsa), près de 250 personnes se sont réunies devant la Bibliothèque François-Mitterrand dans le XIIIe arrondissement de Paris pour accueillir Franck Riester. Mais le principal intéressé ne s'est pas présenté.

«Les conditions ne sont pas réunies pour que [la cérémonie] se déroule sereinement», avait fait savoir le ministère en amont – sans doute prévenu de la présence des syndicalistes. De quoi provoquer la colère de ces manifestants, qui protestent contre la réforme des retraites et voulaient se faire entendre «sans violence».

Face à cette défection, les manifestants ont copieusement invectivé le ministre de la Culture, le qualifiant de «trouillard», «lâche» ou encore «dégonflé». «Il ne répond à aucun de nos courriers [...]. Déjà qu’avec Françoise Nyssen, ce n’était pas ça. Alors là, le dialogue est complètement rompu. C’est pourquoi, on voulait l’interpeller lors de ces vœux», a expliqué à Libération Sylvie Lagarde, secrétaire nationale de la CGT culture.

Un monde de la culture mobilisé contre la réforme des retraites

Au-delà de la réforme des retraites, les protestataires, dont beaucoup de bibliothécaires et d'employés dans des musées parisiens, voulaient dénoncer la baisse des budgets de la culture, rapporte le quotidien. 

En 2020, le budget du ministère de la Culture a toutefois augmenté de 73 millions d’euros par rapport à celui de 2019, avec une priorité accordée au patrimoine.

Depuis le début de la contestation contre la réforme des retraites, le monde de la culture est en première ligne. Le 17 janvier, des grévistes ont bloqué les entrées du Louvre, à Paris, là où Emmanuel Macron avait fêté sa victoire à la présidentielle. Le lendemain, les grévistes de l'Opéra de Paris ont organisé un concert sur le parvis, devant un public venu en nombre.

Lire aussi : De la droite chiraquienne au ministère de la Culture : qui est Franck Riester ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»