Réforme des retraites : le gouvernement se déclare «disposé à retirer», sous conditions, l'âge pivot

- Avec AFP

Réforme des retraites : le gouvernement se déclare «disposé à retirer», sous conditions, l'âge pivot© Lionel BONAVENTURE Source: AFP
Le Premier Edouard Philippe
Suivez RT France surTelegram

Dans une lettre aux organisations syndicales et patronales, le Premier ministre Edouard Philippe a fait savoir que le gouvernement était disposé à retirer provisoirement l'âge pivot du projet de loi sur la réforme des retraites.

Le gouvernement est «disposé à retirer» provisoirement l'âge-pivot de 64 ans du projet de loi sur la réforme des retraites, tout en conservant le principe d'un âge d'équilibre, a indiqué le Premier ministre Edouard Philippe dans un courrier adressé, ce 11 janvier, aux organisations syndicales et patronales et dont l'AFP a obtenu copie.

«Pour démontrer ma confiance envers les partenaires sociaux, et ne pas préjuger de l'issue de leurs travaux concernant les mesures à prendre pour atteindre l'équilibre en 2027, je suis disposé à retirer du projet de loi la mesure de court terme que j'avais proposée, consistant à converger progressivement à partir de 2022 vers un âge d'équilibre de 64 ans en 2027», a écrit le chef du gouvernement dans sa lettre, au 38e jour de la mobilisation contre cette réforme.

Ce retrait se ferait sous conditions : le Premier ministre propose qu'une «conférence de financement» soit réunie avec les partenaires sociaux pour «proposer les mesures permettant d'atteindre l'équilibre financier en 2027». Le chef du gouvernement propose  que cette conférence, réclamée par la CFDT, soit animée par Jean-Jacques Marette, ancien directeur général de l'Agirc-Arrco. Faute d'accord de cette conférence d'ici «la fin du mois d'avril 2020», le gouvernement prendra par ordonnance les mesures nécessaires pour atteindre cet équilibre en 2027, indique la lettre.

La CFDT a fait savoir qu'elle saluait «le retrait de l'âge pivot du projet de loi» et allait «poursuivre les discussions dans le cadre proposé», après la révélation de la lettre du Premier ministre.

La mobilisation contre la réforme des retraites entamait ce 11 janvier son 38e jour. Les transports publics connaissaient toujours des perturbations, en particulier en Ile-de-France.

Lire aussi : POLIT'MAG - Réforme des retraites : «des signes d'ouverture» ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix