De Mélenchon à Glucksmann, 60 personnalités signent une tribune contre la réforme des retraites

De Mélenchon à Glucksmann, 60 personnalités signent une tribune contre la réforme des retraites© François Guillot Source: AFP
Des manifestants contre la réforme des retraites, le 4 janvier 2020, sur la place de la République, à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dans une tribune publiée par Le Journal du Dimanche, de nombreuses personnalités, principalement de gauche, ont appelé le gouvernement à retirer sa réforme. Parmi les signataires Jean-Luc Mélenchon, Raphaël Glucksmann ou encore Audrey Pulvar.

Une soixantaine de personnalités, principalement de gauche, ont publié une tribune le 4 janvier sur le site du Journal du Dimanche. A l'instar de nombreux Français, ceux-ci demandent au gouvernement d’abandonner la réforme des retraites voulue par l’exécutif. «Depuis le 5 décembre, des millions d'hommes et de femmes se retrouvent dans les grèves, dont beaucoup en reconductible, et les manifestations à l'appel des organisations syndicales. Ils et elles rejettent la réforme du système de retraites que veulent leur imposer le président de la République et son gouvernement. Ce projet n'est pas acceptable, car il est porteur de régression des droits de chacune et chacun : toutes les hypothétiques avancées proposées par le gouvernement devraient être financées par des baisses de pensions ou par l'allongement de la durée de la vie au travail», ont fait valoir les signataires dans leur tribune.

Parmi eux Jean-Luc Mélenchon, leader de La France insoumise (LFI), la comédienne Josiane Balasko, Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), Ester Benbassa, sénatrice Europe Ecologie-Les Verts(EE-LV), Raphaël Glucksmann, député européen Place publique, Laurent Mauduit, cofondateur de Mediapart ou encore l’économiste Henri Sterdyniak, mais également l’ancienne journaliste Audrey Pulvar, présente sur la liste d’Anne Hidalgo pour les municipales à Paris ainsi que Pierre Caillaud-Croizat, petit-fils d’Ambroise Croizat, syndicaliste et homme politique, père de la Sécurité sociale et du système français de retraites par répartition.

«D'autres choix sont pourtant possibles. C'est pourquoi nous demandons le retrait du projet présenté par le Premier ministre, afin que soient ouvertes sans délai de vraies négociations avec les organisations syndicales, pour un système de retraites pleinement juste et solidaire, porteur de progrès pour toutes et tous, sans allongement de la durée de la vie au travail», ont-ils par ailleurs ajouté.

La France est secouée depuis le début du mois de décembre par des grèves massives, notamment dans les transports, pour s’opposer à la future réforme des retraites portée par le gouvernement, que certains accusent de vouloir amener la France vers un système de retraites par capitalisation. Le Premier ministre recevra les organisations syndicales à Matignon le 7 janvier pour essayer de trouver le «compromis rapide» appelé par Emmanuel Macron lors de ses vœux. Une nouvelle journée de mobilisation est prévue le 9 janvier à l'appel de l'intersyndicale puis le 11 janvier, avec des manifestations organisées sur tout le territoire.

Lire aussi : Retraites : le marché français est-il réellement une «boîte de Smarties» pour BlackRock ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix