Que se sont dit Mélenchon et Jérôme Rodrigues en marge de la mobilisation contre les retraites ?

Que se sont dit Mélenchon et Jérôme Rodrigues en marge de la mobilisation contre les retraites ?© Zakaria ABDELKAFI / AFP Source: AFP
Jean-Luc Mélenchon avec Jérome Rodrigues, le 10 décembre 2019, à Paris.

Le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon et le Gilet jaune Jérome Rodrigues se sont croisés lors de la grève du 10 décembre contre la réforme des retraites. Ils ont évoqué la question des violences policières.

Selon la CGT, 885 000 ont battu le pavé contre la réforme des retraites ce 10 décembre dans toute la France. Parmi eux, le Gilet jaune Jérome Rodrigues et le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon. Les deux hommes se sont croisés dans le cortège parisien et ont échangé sur les violences policières et notamment le cas de Manu, Gilet jaune qui a perdu un œil durant l’acte 53 à Paris et a porté plainte contre le préfet de police Didier Lallement. Sputnik a filmé leur échange.

«Cela m'a fendu le coeur», a confié Jean-Luc Mélenchon après avoir affirmé qu'il s'était entretenu avec ce Valenciennois. «C'est vraiment devenu une méthode [...] Au début on pouvait dire que c'est un accident, mais là ce n'est pas vrai, ça fait trop de monde», ajoute-t-il à propos des violences policières. «C’est fait exprès», s’accordent-t-ils, quand Jérome Rodrigues évoque «une tentative de meurtre», pour parler spécifiquement de Manu. «Vous êtes vraiment un type bien», conclut Jean-Luc Mélenchon à propos de Jérome Rodrigues.

Peu après, dans une deuxième vidéo publiée par Sputnik, le député Insoumis de Marseille revient sur les violences policières. «On dirait qu’il n’y a plus de limites à la violence et les juges portent une lourde responsabilité parce qu’ils pourraient se saisir eux-mêmes», estime-t-il, désignant Christophe Castaner et Nicole Belloubet comme les «deux personnes très responsables» de ces violences. «Il y a zéro enquête ouverte, zéro, pas une», pointe encore Jean-Luc Mélenchon.

Lire aussi : Gilets jaunes : ouverture du procès inédit d'un policier pour «violences volontaires»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»