Un conseiller régional RN annonce déposer plainte après «une agression violente des Antifas»

Un conseiller régional RN annonce déposer plainte après «une agression violente des Antifas»© Pascal Guyot Source: AFP
Yoann Gillet (RN), le 12 mai 2017 à Nimes.

Le conseiller régional Rassemblement national de Nîmes Yoann Gillet, a déclaré avoir été agressé par des «antifas» avec un groupe d'amis, alors qu'ils prenaient un verre en terrasse. Marine Le Pen dénonce une attaque de «fascistes».

Yoann Gillet, conseiller régional et Président groupes des élus Rassemblement national (RN) à Nîmes (Gard), annonce dans un communiqué avoir déposé plainte après «une agression violente des Antifas» dans la nuit du 26 au 27 octobre, qui l'aurait visé lui et un groupe d'amis tandis qu'ils prenaient un verre en terrasse de café.

Le responsable RN rapporte qu'un groupe de personnes se présentant eux-mêmes comme des «Antifas» a insulté ses amis et lui même, les a «menacés de mort», s'est éloigné, puis est revenu «avec du renfort». L'un des ces antifas aurait écrasé sa cigarette contre la joue de Yoann Gillet avant que les amis de l'élu et lui-même soient frappés. «J'ai pour ma part été jeté au sol et ai reçu des coups de pieds au visage et sur l'ensemble du corps. L'un de nos amis a par ailleurs été transporté aux urgences», déclare le conseiller régional.

Yoann Gillet a annoncé «plusieurs dépôts de plaintes» en cours. Il réclame «la réquisition des images de vidéosurveillance» afin d’identifier ses agresseurs. 

Marine Le Pen dénonce une «complaisance systématique du pouvoir à l’égard de ces nervis»

La présidente du RN, Marine Le Pen est montée au créneau, dénonçant la responsabilité de «milices d’extrême gauche». «L’attaque est autant intolérable que la complaisance systématique du pouvoir à l’égard de ces nervis ! Tout mon soutien à Yoann et à nos militants victimes de ces fascistes», a écrit sur Twitter la dirigeante du parti, tôt dans la matinée du 27 octobre. 

Au sein de son parti, Gilbert Collard a également exprimé son indignation. «Tout mon soutien à Yoann Gillet et à nos amis, agressés hier soir à Nîmes par des fachos antifas... On commence à en avoir sérieusement marre de cette haine gauchiste impunie», a écrit le député européen sur son compte Twitter. De même, l'eurodéputé Jordan Bardella a jugé que «l'extrême-gauche "antifa"» ne manquait pas une occasion «de montrer sa lâcheté et sa violence».

Le RN réclame depuis longtemps la dissolution des mouvements «antifas». 

Lire aussi : «FN caca», «antifa» : des militants RN dénoncent la dégradation d'une permanence à Saint-Brieuc

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»