Polémique autour du «déguisement» de juif de l'assistant parlementaire de Nicolas Bay

Polémique autour du «déguisement» de juif de l'assistant parlementaire de Nicolas Bay © Jean-François Monier Source: AFP
Nicolas Bay, le vice-président du RN, à Condé sur Sarthe le 7 mars 2019, Une photo de son assistant parlementaire Guillaume Pradoura déguisé en juif fait polémique.
Suivez RT France surTelegram

Une photo de soirée de Guillaume Pradoura arborant un chapeau de rabbin, des papillotes et des mains crochues refait surface tout en suscitant le scandale. Mais Nicolas Bay défend son assistant en évoquant «une affaire d’ordre privé».

Guillaume Pradoura, assistant parlementaire du député européen et vice-président du Rassemblement national (RN) Nicolas Bay se retrouve au centre d'une polémique après la publication d'une photo de soirée où il apparaît «déguisé» en juif.

Chapeau de rabbin, papillotes, costume, mains en position crochue et bouche tordue… Un cliché qui rappelle les caricatures antisémites des années 1930 et 1940. Cette photo a été publiée sur Twitter par l'eurodéputée Sophie Montel, une ancienne membre du Rassemblement national, qui vit un conflit ouvert avec Marine Le Pen.

«Voilà donc l’assistant de toujours de Nicolas Bay : Guillaume Pradoura, qui a des amis du KKK [Klu Klux Klan] et aime faire ce genre de photo. Visiblement intouchable puisqu’il est encore là...», dénonce-t-elle.

Sopie Montel est en délicatesse avec son ancien parti depuis la parution de son livre Bal tragiqueau FN, publié en mars dernier. La photo de Guillaume Pradoura avait circulé en 2015 parmi les assistants et les députés du RN et faisait «rire beaucoup de monde» selon l'eurodéputée, interviewée par Le Figaro. «Pradoura est coutumier des débordements et des dérapages en tous genres. Il a des sujets sur lesquels il focalise», a-t-elle ajouté. 

Sophie Montel fait allusion à un scandale dévoilé par Mediapart en 2016, qui avait mis en lumière les liens troubles entre Guillaume Pradoura, un Marseillais au passé identitaire, et un jeune skinhead, en cavale après des violences sur personnes, qui s'était rallié au Ku Klux Klan aux Etats-Unis. Guillaume Pradoura, en communication avec le repris de justice durant sa fuite, lui avait fait part de son admiration, et l'avait ensuite aidé à se cacher des forces de l'ordre tout en lui fournissant des contacts dans les milieux nationalistes et néonazis européens.

Le n°2 du RN, Nicolas Bay, s'est exprimé au sujet de l'affaire du déguisement sur Radio Classique le 17 mai, mais ne prendra aucune sanction à l’encontre de Guillaume Pradoura. Selon ses dires, il aurait déjà demandé des comptes à son assistant sur cette photo qu'il estime datée de 2012 ou 2013. «Il m’avait expliqué que c’était de l’humour, dans un cadre strictement privé, de très mauvais goût, j’en conviens, mais cela reste une affaire privée» a-t-il mollement commenté, sans condamner le geste. «Cela ne va rien changer à ce que nous sommes, et à notre volonté de combattre l’antisémitisme qui est le fait du communautarisme et de l’islamisme», a-t-il conclu.

Lire aussi : «On a oublié cette pensée souverainiste, républicaine, laïque» : il quitte LFI et appelle à voter RN

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix