Sur l'immigration, Belloubet prévient : «On ne l'arrêtera pas, c'est un phénomène mondial» (VIDEO)

Sur l'immigration, Belloubet prévient : «On ne l'arrêtera pas, c'est un phénomène mondial» (VIDEO)© Bertrand Guay Source: AFP
Nicole Belloubet à Matignon le 29 avril (image d'illustration).

La ministre de la Justice vise explicitement Marine Le Pen sur la question migratoire et affirme solennellement qu'il n'y a pas d'autre solution pour réussir à gérer les flux migratoires que de «nécessairement passer par une solution européenne».

Invitée à s'exprimer le 8 mai au micro de BFMTV, Nicole Belloubet a voulu établir un lien entre les politiques migratoires et l'Union européenne en déclarant : «C'est compliqué, on touche à la souveraineté des Etats, mais évidemment, là encore, si l'Europe veut... Si chaque pays européen veut réussir, il devra nécessairement passer par une solution européenne.»

Aujourd'hui, il ne faut pas se leurrer, contrairement à ce que dit Mme Le Pen, on ne l'arrêtera pas, c'est un phénomène mondial, mondial !

L'occasion pour la garde des sceaux d'adresser une petite pique à la présidente du Rassemblement national, parti opposé à l'immigration massive, et dont la liste aux européennes se place au coude-à-coude avec celle de la majorité présidentielle : «Aujourd'hui, il ne faut pas se leurrer, contrairement à ce que dit Mme Le Pen, on ne l'arrêtera pas, c'est un phénomène mondial, mondial ! Les gens se déplacent de manière simple ou complexe. On n'arrêtera pas l'immigration, la seule solution, elle est européenne et c'est vers cela que nous voulons aller.»

Le thème des migrations constitue un enjeu de premier ordre dans cette course aux sièges pour le parlement européen. Le programme de la liste de la majorité présidentielle, intitulé Renaissance, a été dévoilé le 8 mai et les candidats macronistes proposent une réforme de l'asile et de l'immigration, mais s'engagent à «sauvegarder Schengen», tout en renforçant les effectifs des garde-frontières et garde-côtes de Frontex. 

En substance, il s'agit donc de renforcer les frontières des Etats membres là où elles touchent à des pays qui ne font pas partie de l'Union afin de permettre une liberté de circulation accrue à l'intérieur de l'UE.

Lire aussi : Les signaux plus ou moins subtils de Macron aux électeurs du RN

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»