Paroles de Gilets jaunes lors de l'acte 21 : «Plus t'en gagnes et moins t'en payes !» (ENTRETIENS)

Paroles de Gilets jaunes lors de l'acte 21 : «Plus t'en gagnes et moins t'en payes !» (ENTRETIENS)© JACQUES DEMARTHON Source: AFP
Un gilet jaune porte une croix à Paris à l'occasion de l'acte 21 de la mobilisation le 6 avril, où est inscrit «Plutôt mourir debout que de vivre à genoux».

Les Gilets jaunes, qui battent le pavé pour l'acte 21 de la mobilisation, se sont notamment rendus dans le quartier d'affaires de la Défense à Paris pour dénoncer l'optimisation fiscale des grandes entreprises. RT France recueilli des témoignages.

Les Gilets jaunes poursuivent leur mouvement dans toute la France pour la 21e semaine consécutive ce 6 avril. Au micro de RT France, des manifestants ont confié les raisons qui les poussent à rester mobilisés. 

Alors que le cortège parisien se dirigeait vers le quartier d'affaires de la Défense, Jérôme Rodrigues, l'une des figures des Gilets jaunes, a expliqué à un journaliste de RT France le choix de ce lieu symbolique : «Il y a des petits patrons qui vont payer jusqu'à 40% d'impôt, et puis t'as eux qui ne vont en payer que 8%, par la défiscalisation ou les niches fiscales.»

«On est dans un monde où plus t'en gagnes et moins t'en payes, moins t'en gagnes et plus t'en payes», a-t-il poursuivi, demandant à ce que les grandes entreprises payent davantage dans un souci d'égalité.

Autre figure du mouvement, Eric Drouet, a été verbalisé dans la matinée à proximité des Champs-Elysées pour «participation à une manifestation interdite». Au micro de RT France, il livre sa version : «On a voulu prendre le métro aux Champs-Elysées [...] On n'était pas en train de manifester, on voulait juste rejoindre le métro».

«Pouvoir finir le mois»

D'autres Gilets jaunes, interrogés par RT France, ont insisté sur des revendications essentielles à leur vie quotidienne, sans cacher leurs inquiétudes pour les générations à venir. «Mes premières revendications, ce serait de pouvoir finir le mois. J'ai des enfants, j'aimerais pouvoir vivre dans un monde où ils n'ont pas besoin de compter tous les jours pour pouvoir se dire "qu'est-ce que je vais manger ? Est-ce que je vais pouvoir me loger ?», a ainsi souligné une Gilet jaune à Paris.

«Il n'y pas que la taxe sur l'essence», a renchéri une autre participante à la mobilisation parisienne, avant elle aussi de dénoncer le fait que des gens ne puissent plus se loger et soient incapables de finir le mois. «Les retraités sont laissés de côté. Vivre avec 800 euros, 900 euros ou même 1 000 euros de retraite, c'est pas [possible]. C'est pour toutes ces personnes là que je me bats», a-t-elle pris en exemple.

Muni de nombreux drapeaux retraçant ses origines, un autre souhaitait les brandir comme un signe «de rassemblement et de réconciliation envers tous les Français». «Ce sont des sujets sur lesquels on essaie souvent de nous diviser», a-t-il fait valoir, soulignant que tous les Gilets jaunes avaient des intérêts communs.

Lire aussi : Gilets jaunes : deux individus ont-ils été verbalisés pour leur pull au slogan «Oui au RIC» ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»