L'humoriste Yassine Belattar mis en examen pour «menaces de mort» et «harcèlement moral»

- Avec AFP

L'humoriste Yassine Belattar mis en examen pour «menaces de mort» et «harcèlement moral»© FRANCK FIFE / AFP
Yassine Belattar à Paris en 2007.

Visé par plusieurs plaintes pour menaces et harcèlement sur des personnes du monde du spectacle, Yassine Belattar avait été placé en garde à vue le 26 mars. Il a été mis en examen et laissé libre sous contrôle judiciaire.

L'humoriste Yassine Belattar, visé par une plainte de l'ex-auteur des Guignols de l'info Bruno Gaccio, a été mis en examen le 28 mars à Paris, notamment pour «menaces de mort» et «harcèlement moral» sur des personnes du monde du spectacle, selon l'avocate de l'animateur radio de 36 ans. Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec les protagonistes de l'affaire, a précisé la source judiciaire.

Ce dernier conteste les faits de harcèlement et une partie des menaces, selon son avocate Safya Akorri. Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire après deux jours de garde à vue. Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour «menaces de mort, menaces de crimes réitérés, envois réitérés de messages malveillants et harcèlement moral», selon une source judiciaire.

Selon le site d'information Mediapart, l'enquête préliminaire avait aussi permis de recueillir des témoignages de personnes du monde du spectacle dénonçant «des comportements humiliants ou menaçants».

«Quatre personnes ont décrit sur procès-verbal des menaces directes, une demi-douzaine de personnes au bas mot ont évoqué des relations professionnelles difficiles et deux jeunes femmes ont raconté des conversations dérivant vers des sous-entendus ou des allusions sexuelles alors qu'elles étaient à la recherche de travail», écrit Mediapart qui dit enquêter depuis fin 2017 sur cette affaire.

Une deuxième plainte au moins a été déposée, selon une autre source proche du dossier.

Lire aussi : «Il a promis de venir me tuer» : Belattar visé par des plaintes pour menaces de mort et harcèlement

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»