Des Gilets jaunes demandent «l'aide de Maduro» à l'ambassade du Venezuela (VIDEO)

Des Gilets jaunes demandent «l'aide de Maduro» à l'ambassade du Venezuela (VIDEO)© Capture d'écran du groupe Facebook Giletsjaunes Constituants
Des manifestants se sont rendus devant l'ambassade du Venezuela à Paris.

Si l'opposant vénézuélien et président par intérim autoproclamé Juan Guaido remercie Emmanuel Macron pour son soutien «à la démocratie», un petit groupe de Gilets jaunes, pas de cet avis, s'est rendu devant l'ambassade du Venezuela à Paris.

«Et voilà les amis, on est devant l'ambassade du Venezuela [...] On vient en amis du gouvernement Maduro», explique un membre du collectif «Gilets jaunes constituants» (suivi par plusieurs milliers de personnes sur Facebook), dans une vidéo en direct diffusée le 29 janvier sur les réseaux sociaux.

Quelques manifestants se sont en effet rendus devant la représentation vénézuélienne à Paris (après avoir fait de même devant l'ambassade d'Islande), afin de faire entendre une revendication symbolique : «Nous demandons l'aide officielle du gouvernement Maduro, nous demandons l'aide officielle du Venezuela, pour chasser les banksters français.»

Expliquant considérer l'ancien président vénézuélien Hugo Chavez comme un «exemple» en raison de ses politiques de nationalisation de secteurs clés de l'économie, le petit groupe de Gilets jaunes demande à être reçu par des diplomates. Un secrétaire de l'ambassade, à l'écoute, les fait pénétrer dans l'entrée tout en leur expliquant ne pas être en mesure de les présenter à un diplomate de l'ambassade. «On vient surtout à titre symbolique», expliquent alors les manifestants, qui font part de leur soutien au gouvernement de Nicolas Maduro contre, selon leurs termes, «une pseudo-révolution colorée avec l'appui de l'impérialisme américain».

«Nous condamnons monsieur Macron, qui soutient une personne non-élue», explique l'un des Gilets jaunes, en référence à l'ultimatum adressé par le président de la République française à son homologue vénézuélien. Emmanuel Macron a en effet donné huit jours à Nicolas Maduro pour organiser des élections, sans quoi il reconnaîtrait l'opposant Juan Guaido, autoproclamé «président par intérim», comme dirigeant légitime du pays.

Lire aussi : «Coup d'Etat» promu par Washington : l'ambassadeur du Venezuela sur la reconnaissance de Guaido

Guaido remercie Macron pour son soutien «à la démocratie»

A plusieurs milliers de kilomètres de Paris, au Venezuela, une toute autre scène s'était déroulée la veille, le 28 janvier. L'opposant vénézuélien Juan Guaido a en effet remercié, devant les caméras, Emmanuel Macron «pour son soutien à la Constitution, à la lutte pour la démocratie et la liberté au Venezuela».

Et celui qui s'est autoproclamé président quelques jours après l'investiture de Nicolas Maduro, réélu pour un second mandat, d'affirmer : «[Emmanuel Macron] s'intéresse beaucoup aux questions de démocratie et de liberté. Pas seulement au Venezuela, mais dans le monde entier.»

Lire aussi : Venezuela : Emmanuel Macron prend position contre Maduro, l'opposition raille le président

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter