«Coup d'Etat» promu par Washington : l'ambassadeur du Venezuela sur la reconnaissance de Guaido

«Coup d'Etat» promu par Washington : l'ambassadeur du Venezuela sur la reconnaissance de Guaido© RT France
L'ambassadeur du Venezuela en France Michel Mujica lors d'une interview à RT France en mai 2018

Juan Guaido, président de l'Assemblée sous contrôle de l'opposition, s'est autoproclamé «président en exercice». Sur le plateau de RT France, l'ambassadeur du Venezuela en France Michel Mujica a accusé les Etats-Unis de violer la charte de l'ONU.

«C'est un coup d'Etat promu par la Maison Blanche» : c'est en ces termes que Michel Mujica, ambassadeur du Venezuela en France, a condamné la reconnaissance immédiate par les Etats-Unis du «président par intérim» autoproclamé Juan Guaido.

Lire aussi : Venezuela : alignée sur les USA, l'Amérique latine reconnaît le «président par intérim» autoproclamé (EN CONTINU)

Invité sur le plateau de RT France à réagir, le 23 janvier, quelques heures après le discours de l'opposant pro-américain, l'ambassadeur a souligné que Washington appuyait «n'importe quelle action de l'opposition» afin de déstabiliser le pays.

Rappelant qu'en parallèle aux manifestations anti-Maduro, des milliers de personnes avaient défilé en soutien au président élu du pays, Michel Mujica a poursuivi : «[Juan Guaido] s'est autoproclamé [président en exercice] devant ses partisans dans un meeting à Caracas [...] Immédiatement, Trump et ses laquais du cartel de Lima ont suivi les instructions.»

Et l'ambassadeur de poursuivre : «Il y a des secteurs de l'opposition qui ne veulent pas le dialogue, qui veulent [...] instaurer une dictature au Venezuela»

Alors que le Canada et une majorité de pays d'Amérique du Sud ont dit reconnaître Juan Guaido en tant que président du Venezuela «par intérim», l'ambassadeur a rappelé que l'organisation des Nations unies comportait 197 Etats, relativisant le soutien diplomatique à cette initiative anti-Maduro. Et d'ajouter : «Je ne me sens pas trahi par les peuples de ces pays, mais par les dirigeants de ces pays, qui ont trahi les principes [...] de la charte des Nations unies.»

Auteur: RT France

Lire aussi : Trump reconnaît l'opposant pro-américain Juan Guaido «président par intérim» du Venezuela

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter