Le rapporteur LREM de la loi anti-fake news a-t-il relayé... une fake news sur les Gilets jaunes ?

Le rapporteur LREM de la loi anti-fake news a-t-il relayé... une fake news sur les Gilets jaunes ?© BFM TV
Capture d'écran d'une séquence diffusée par BFM TV lors de la manifestation parisienne du 24 novembre organisée par les Gilets jaunes.

Moins d'une semaine après l’adoption définitive de la controversée loi contre la «manipulation de l'information», Naïma Moutchou a relayé (puis supprimé) un tweet accusant un Gilet jaune d'avoir commis un salut nazi. Fake news ?

«Faites ce que je dis, pas ce que je fais» : un adage qui pourrait convenir à Naïma Moutchou, rapporteur de la loi contre la «manipulation de l'information», aussi surnommée loi anti-fake news.

A peine une semaine après l'adoption définitive par l’Assemblée nationale du texte de loi, et quelques heures après la manifestation du 24 novembre des Gilets jaunes, la députée LREM a ainsi relayé une capture d’écran issue d’une vidéo de BFM TV sur laquelle on aperçoit un homme d’un certain âge, vêtu d’un gilet jaune, tendre le bras vers le haut alors qu'il se trouvait sur les Champs-Elysées, théâtre de violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. 

Tranquille, un salut nazi sur les Champs-Elysées

«Paris 1940 ? Non non, Paris 2018 ! Honte à ceux qui piétinent ainsi la République. Qu’ils sachent que leurs manœuvres n’y changera rien : nous continuerons à transformer le pays et répondrons à la colère de ceux de nos concitoyens qui manifestent dans le respect de la loi», a-t-elle ainsi écrit dans un tweet.

Le rapporteur LREM de la loi anti-fake news a-t-il relayé... une fake news sur les Gilets jaunes ?© @NaimaMoutchou
Capture d'écran d'un tweet de Naïma Moutchou, députée LREM et rapporteur de la loi contre la contre «manipulation de l'information».

La même séquence (en format vidéo, mais sans bande sonore) avait notamment été relayée par le compte Twitter «Team Macron», assortie du commentaire : «Tranquille, un salut nazi sur les Champs-Elysées.»

Problème : plusieurs internautes, en devinant sur les lèvres de l’homme en question, ont fait remarquer que le manifestant prononçait en fait «ave Macron». Il aurait donc selon eux effectué un salut... romain.

Toutefois, comme le rapporte la plateforme Check News de Libération, il est particulièrement difficile d’entendre ce que prononce le Gilet jaune. En effet Thomas Misrachi, alors à l'antenne, couvrait le son des images diffusées à cet instant. Vraisemblablement consciente d'avoir commis une erreur d'appréciation, Naïma Moutchou a décidé de supprimer son tweet. 

Check News note toutefois : «Nous nous sommes donc rendus à une animation autour du langage des signes [...] Le gilet jaune semble bien dire Ave Macron. Son salut est donc plus vraisemblablement un salut dit romain et non un salut nazi.»

Un imbroglio qui illustre une nouvelle fois, s'il le fallait encore, les difficultés qui s'annoncent quant à l'application concrète de la loi anti-fake news...

Lire aussi : «Fake news ministérielle» : exigeant que Darmanin retire un tweet, le Sénat bloque le vote du budget

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»