L'auteur de l'appel à la «purge» compte porter plainte contre Christophe Castaner

L'auteur de l'appel à la «purge» compte porter plainte contre Christophe Castaner© LUDOVIC MARIN Source: AFP
Le ministre de l'Intérieur Chritstophe Castaner.

Estimant avoir été poursuivi en raison d'une réaction «disproportionnée» du ministre de l'Intérieur, l'étudiant grenoblois auteur de l'appel à la «purge», notamment contre les policiers, voudrait porter plainte contre le ministre.

Le jeune Isérois de 19 ans qui avait appelé à une «purge» dans plusieurs villes de France, ainsi qu'à des actions violentes contre les policiers le soir d'Halloween, et contre qui le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait porté plainte, organise sa défense.

Lire aussi : «Purge» antipolice : le ministre de l'Intérieur porte plainte, un internaute placé en garde à vue

Et celle-ci se veut offensive : l'étudiant, qui sera jugé le 28 novembre prochain pour «provocation, non suivie d'effet, au crime ou délit», compterait à son tour porter plainte contre Christophe Castaner selon des informations de France Bleu. Son avocat, qui qualifie l'initiative de «culottée», explique que les faits pour lesquels le jeune homme a été entendu n'auraient «pas nécessairement justifié une mesure de comparution devant une juridiction», mais que «c'est l'insistance du ministre de l'Intérieur qui a suscité cette procédure». Il précise toutefois ne pas encore avoir vérifié la qualification juridique qui pourrait justifier une telle plainte.

«On savait que les magistrats du parquet n'étaient pas indépendants, mais là, le ministre de l'Intérieur le dit clairement», conclut l'avocat, selon qui le ministre de l'Intérieur, autant que les médias, ont eu une «réaction disproportionnée» dans cette affaire.

S'inspirant d'une série de films américains, The Purge, dans laquelle, aux Etats-Unis, tous les crimes sont autorisés le temps d'une nuit, le jeune homme avait lancé le 27 octobre un appel à la «purge» dans plusieurs villes dont Corbeil-Essonnes ou Grenoble, pour Halloween. Son message était devenu viral. Face à l'ampleur médiatique prise par les publications, dans un contexte d'incidents contre les forces de l'ordre, le jeune homme avait revendiqué une «blague», se justifiant dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Il s'était présenté lui-même à la police.

Lire aussi : «Purge» anti-police : «mobilisation renforcée» des forces de l'ordre, premiers incidents à Lyon

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter