Débat sur l'IVG et invitée en niqab : Hanouna suscite le malaise avec sa nouvelle émission

Débat sur l'IVG et invitée en niqab : Hanouna suscite le malaise avec sa nouvelle émission© Capture d'écran du compte Twitter @BalanceTonPost
Capture d'écran du compte Twitter de L42MISSION Balance ton post

Pour ou contre l'IVG ? Pour ou contre la burqa ? En traitant de sujets polémiques dans sa nouvelle émission de divertissement, Cyril Hanouna, en recherche d'audiences, a fait réagir l'ancienne ministre Laurence Rossignol et de nombreux internautes.

Jamais à court de polémiques, Cyril Hanouna n'a pas failli à sa réputation le 12 octobre. Son émission phare, Touche pas à mon poste sur C8, étant en perte de vitesse depuis la rentrée, l'animateur a lancé fin septembre un talk-show en direct intitulé Balance ton post. Cyril Hanouna a décidé de débattre du port du voile intégral en France (banni depuis qu'une loi de 2010 interdit la dissimulation du visage dans l'espace public) avant de s'interroger sur le bien-fondé de l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Sur le premier sujet, Melissa, une jeune femme vêtue d'un niqab, était invitée pour défendre le vêtement islamique. «Pour moi, une femme qui porte un niqab ou un short, c'est pareil», a-t-elle notamment fait valoir dans l'une de ses interventions.

Présent dans le public, le sulfureux activiste millionnaire Rachid Nekkaz, qui s'engage à payer toutes les amendes des musulmanes sanctionnées pour avoir porté le voile intégral dans des lieux publics, en France et ailleurs, n'a pas manqué de soutenir son point de vue.

Le sujet est revenu au premier plan de l'actualité en France, avec d'un côté l'arrestation du fugitif Redoine Faïd qui se cachait sous une burqa et de l'autre, les critiques attendues du Comité des droits de l’Homme de l’ONU sur la loi française concernant le voile intégral, au motif que celle-ci serait discriminatoire.

Sur Twitter, de nombreux internautes ont partagé leurs avis sur la question, une grande partie d'entre eux se disant choqués par les positions défendues par Rachid Nekkaz et Melissa. «Dire que des femmes se battent pour être libres dans des pays musulmans et cette c**** profite de la démocratie et de la liberté pour mettre un sac poubelle sur la tête», s'est par exemple insurgé un utilisateur de Twitter.

Certains se sont aussi offusqués du fait que le débat lui-même puisse se tenir : «Madame est hors la loi c'est tout, c'est déjà scandaleux qu'elle soit autorisée à venir sur le plateau», a fait valoir un internaute. D'autres ont rappelé que la loi existante ne concernait aucunement les religions et n'avait qu'une vocation sécuritaire.

Laurence Rossignol et Anne Sinclair s'indignent du débat sur l'IVG

Dans la même émission, les internautes, tout comme le public et les invités, étaient appelés à se prononcer sur la question suivante : pour ou contre l'IVG en France ?

Ce questionnement sur l'avortement, légal en France depuis 1976, a eu du mal à passer, tant chez l'ancienne ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, que chez de nombreux téléspectateurs de l'émission. «Je suggère aussi : pour ou contre les aiguilles à tricoter ? Pour ou contre l’eau de javel dans l’utérus ? Et puis allez... pourquoi se priver… pour ou contre la prison pour les femmes qui avortent ?», s'est ainsi indigné la sénatrice, qui souhaite supprimer la clause de conscience spécifique à l'IVG.

Des internautes ont ironisé sur de possibles sujets de débats d'une future émission : «Pour ou contre le vote des femmes ?» ou encore «Pour ou contre le travail des enfants ?» Ironie partagée par Anne Sinclair : «Pauvre Simone Veil ! Et pourquoi pas : pour ou contre le suffrage universel, pour ou contre la peine de mort, pour ou contre la République ????»

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, qui regardait l’émission car sa collègue Brune Poirson (secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire) était invitée en plateau, a elle confié à 20 Minutes avoir rappelé par texto à Cyril Hanouna que «l’entrave à l’interruption volontaire de grossesse [était] un délit, puni par la loi». Des messages lus en direct à l'antenne par le présentateur.

Cyril Hanouna avait déjà proposé un sondage polémique le 5 octobre, le compte Twitter de Balance ton post proposant ainsi de répondre à cette question : «Jacqueline Sauvage est-elle coupable ou victime ?» La nouvelle émission de la star de C8 a fédéré ce 13 octobre près d'un demi-million de personnes. 

Lire aussi : Le président du syndicat national des gynécologues provoque un tollé en qualifiant l'IVG d'homicide

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter