Crise de l'Aquarius : 61% des Français désapprouvent les propos de Macron sur la décision italienne

Crise de l'Aquarius : 61% des Français désapprouvent les propos de Macron sur la décision italienne© POOL New Source: Reuters
15 juin 2018 : Emmanuel Macron photographié lors d'une conférence de presse conjointe avec Giuseppe Conte.

Selon une enquête d'opinion, une majorité des Français blâme les critiques émises par leur président à l'encontre de l'Italie, après le refus de celle-ci d'accueillir l'Aquarius, navire transportant 629 migrants.

Selon les résultats d'un sondage réalisé par OpinionWay pour Public Sénat, Les Echos et Radio Classique, l'opinion publique française se montre très critique vis-à-vis de l’attitude du président de la République à l'égard du gouvernement italien au sujet de l'affaire de l'Aquarius.

Réalisé du 13 au 15 juin 2018, le sondage porte notamment sur la réaction diplomatique d'Emmanuel Macron, qui a fustigé «le cynisme et l’irresponsabilité» de Rome, pour avoir catégoriquement refusé d'accueillir sur ses côtes le navire de l'ONG SOS Méditerranée transportant plus de 600 migrants. Selon le sondage, entre ceux qui les désapprouvent «plutôt» (30%) et ceux qui les désapprouvent «tout à fait» (31%), ce sont 61% des Français qui ne sont pas d'accord avec les propos d'Emmanuel Macron concernant la décision italienne.

L'enquête s'intéresse par ailleurs à ce que pensent les Français d'un accueil de l'Aquarius dans un port de l'Hexagone – option qui n'a pas été retenue par le gouvernement français. Le choix de l’exécutif est cette fois soutenu par la majorité des sondés (56%), qui ne pense pas que «le gouvernement aurait dû accueillir l'Aquarius dans l'un de ses ports».

Le refus de l’Italie, le 10 juin, d’accueillir le navire de l'ONG de secours de migrants, a mis en lumière les divisions européennes en matière de gestion de la crise migratoire. Refusant de recevoir des «leçons» de Paris, Rome n'avait pas tarder à mettre les points sur les «i». Un appel nocturne entre Emmanuel Macron et Giuseppe Conte avait finalement eu lieu pour désamorcer un début de crise diplomatique, alors que la visite à Paris du chef du gouvernement italien était remise en cause.

Face aux refus italien et maltais de voir arriver l'Aquarius sur leurs côtes, le bateau s’était retrouvé privé de destination, avant que l'Espagne ne propose de l'accueillir dans le port de Valence. Les passagers du bateau de l'ONG SOS Méditerranée ont été transférés le 17 juin dans le port espagnol, par deux navires des garde-côtes italiens.

Lire aussi : Migrants : les ONG alimentent un système de «trafiquants et de criminels» selon un magistrat italien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter