Refus d'accueillir l'Aquarius et ses migrants : Macron fustige l'«irresponsabilité» de l'Italie

Refus d'accueillir l'Aquarius et ses migrants : Macron fustige l'«irresponsabilité» de l'Italie© Karpov / SOS MEDITERRANEE / AFP
Opération de secours menée par l'Aquarius le 9 juin 2018, photo ©Karpov / SOS MEDITERRANEE / AFP

Le président de la République française a vivement critiqué la décision du gouvernement italien de ne pas accueillir le navire Aquarius et les 629 migrants à son bord. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a invoqué le droit maritime.

Emmanuel Macron a dénoncé ce 12 juin, en Conseil des ministres, «la part de cynisme et d'irresponsabilité du gouvernement italien», selon le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. Le vice-président du Conseil des ministres italien Matteo Salvini avait signifié deux jours auparavant son refus d'accueillir L'Aquarius et les quelque 600 migrants qui se trouvaient à son bord.

«[Le président] a tenu à rappeler le droit maritime», a rapporté Benjamin Griveaux aux journalistes. «En cas de détresse c'[est] la côte la plus proche qui assume la responsabilité de l'accueil», a-t-il détaillé, invoquant le droit maritime. «Si un bateau avait la France pour rive la plus proche, il pourrait [y] accoster», a ajouté le président, saluant le courage de l'Espagne qui a décidé d'accueillir le bateau, d'après le porte-parole.

Le Premier ministre Edouard Philippe a ajouté, au cours des questions au gouvernement à l'Assemblée le 12 juin que la France était disposée à examiner des demandes d'accueil. «Nous sommes prêts à aider les autorités espagnoles pour accueillir et pour analyser la situation de ceux qui pourraient vouloir bénéficier du statut de réfugiés», a-t-il déclaré.

La veille, le 11 juin, le Haut Commissariat de l'ONU pour les Réfugiés (HCR) avait enjoint l'Italie et Malte à autoriser immédiatement le navire à accoster, décrivant la situation comme «un impératif humanitaire urgent»... sans toutefois parvenir à faire plier Rome ni La Valette.

Selon un nouveau plan communiqué par les autorités maritimes italiennes ce 12 juin, les migrants seront finalement acheminés en Espagne, à bord de navires italiens et de L'Aquarius. Ce plan prévoit le transbordement de 500 de ces 629 migrants sur un bateau des garde-côtes italiens et un bateau de la marine italienne, qui accompagneront L'Aquarius jusqu'à Valence. L'Italie a ravitaillé dans la nuit du 11 au 12 juin le navire. Le voyage jusqu'à Valence devrait durer environ trois jours.

Lire aussi : Méditerranée : l'Italie et Malte refusent de recevoir un navire avec plus de 600 migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter