Après les refus italien et maltais, l'Espagne décide d'accueillir L'Aquarius et ses 629 migrants

Après les refus italien et maltais, l'Espagne décide d'accueillir L'Aquarius et ses 629 migrants© Karpov / SOS MEDITERRANEE Source: AFP
Des migrants ont été secourus avant d'embarquer sur L'Aquarius, le 10 juin 2018

Après le refus de l'Italie et de Malte de l'accueillir, L'Aquarius, le navire d'une ONG ayant recueilli plus de 600 migrants en mer Méditerranée, a obtenu le feu vert des autorités espagnoles pour se rendre à Valence.

Fin de crise : l'Espagne a finalement décidé d'accueillir à Valence L'Aquarius, un navire transportant les 629 migrants secourus au large de la Libye, au cours de six opérations dans la nuit du 10 à 11 juin, et qui se trouvait jusqu'alors bloqué entre la Sicile et Malte. «Il est de notre obligation d'aider à éviter une catastrophe humanitaire et d'offrir un "port sûr" à ces personnes», a annoncé dans un communiqué publié ce 11 juin le gouvernement de Pedro Sanchez. 

L'Espagne met fin au bras de fer entre l'Italie et Malte

Quelques heures plus tôt, le Haut-Commissariat de l'ONU et la Commission européenne pour les réfugiés (HCR) avaient enjoint l'Italie et Malte d’accepter le débarquement des migrants bloqués en Méditerranée. 

Malgré ces appels, l’Italie et Malte avaient campé sur leurs positions. Le 10 juin, le Premier ministre maltais Joseph Muscat avait annoncé que son pays ne recevrait pas «le navire en question dans ses ports». Côté italien, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini avait menacé de fermer les ports de son pays aux navires abritant des migrants si Malte ne recevait pas L'Aquarius, selon des médias locaux.

D'après l'ONG SOS Méditerranée, à l'origine des opérations, 123 mineurs isolés, 11 enfants en bas âge et sept femmes enceintes se trouvent parmi les migrants. 

Lire aussi : Malte : face à une insécurité croissante, l'armée va être déployée pour suppléer la police

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter