Attentat du Bataclan : une fausse victime condamnée à quatre ans et demi de prison

Attentat du Bataclan : une fausse victime condamnée à quatre ans et demi de prison© Christophe Archambault Source: AFP
Devant le Bataclan le 13 novembre 2017, deux ans après l'attentat qui y a fait 90 morts. (image d'illustration)

Une femme qui avait affirmé être une victime de l'attentat du Bataclan du 13 novembre 2015 a été condamnée par le tribunal correctionnel de Créteil à quatre ans et demi de prison ferme le 22 mars. Elle avait reçu 25 000 euros d'indemnisation.

Elle s'était fait passer pour une victime des attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan et avait reçu 25 000 euros d'indemnisation. Le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne) a décidé ce 22 mars de condamner cette femme à quatre ans et demi de prison ferme.

La fausse victime, âgée de 49 ans et déjà condamnée trois fois pour des faits d'escroquerie, s'était déclarée en février 2016 victime de l'attaque du Bataclan. Dans sa plainte aux policiers, elle racontait «les balles qui lui sifflaient aux oreilles» dans la salle de concert, un récit qui n'était en fait qu'un «patchwork» de ceux de vraies victimes.

Un des «piliers» d'une association de victimes

Pour cause, cette affabulatrice avait rejoint l'association de victimes Life for Paris dès sa création, en décembre 2015, où elle s'était présentée comme proche d'une des victimes. Bénévole pour l'association, elle avait ainsi falsifié des justificatifs, dont une facture du concert, afin de se faire reconnaître comme victime.

Grâce à ce statut obtenu quelques mois plus tard, elle avait touché 25 000 euros du Fonds de garantie des victimes de terrorisme et autres infractions pénales (FGTI), et plus de 13 000 euros de l'Assurance maladie. La fausse victime a également tenté de berner la mairie de Paris, à laquelle elle a demandé un logement social par deux fois, en vain.

Décrite comme un des «piliers» de l'association, elle avait été embauchée en CDD pendant neuf mois, avant que l'association ne commence à avoir des doutes, et finisse par la dénoncer aux autorités à l'automne 2017. Le 13 novembre 2015, 130 personnes sont mortes et plusieurs centaines ont été blessées dans une série d'attentats à Paris et Saint-Denis. Depuis cette date, onze personnes ont été condamnées pour tentative d'escroquerie et deux pour escroquerie.

Le dernier en date, un homme qui s'était également fait passer pour une victime du Bataclan à Paris, alors qu'il n'y était pas au moment de l'attaque, avait été condamné à six mois de prison ferme en décembre 2017.

Lire aussi : Berlin : un terroriste du Bataclan figure au «Musée des martyrs» aux côtés de Socrate et Luther King

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.