Berlin : un terroriste du Bataclan figure au «Musée des martyrs» aux côtés de Socrate et Luther King

Berlin : un terroriste du Bataclan figure au «Musée des martyrs» aux côtés de Socrate et Luther King© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT Source: AFP
Image d'illustration

Souhaitant «élargir la notion de martyr», deux artistes exposent une œuvre où se côtoient des personnalités mortes pour leurs convictions. Des terroristes, dont Ismaël Omar Mostefaï, y figurent aux côté de Socrate ou Martin Luther King...

Inaugurée le 29 novembre dans la salle d'exposition de célèbre édifice Bethanien à Berlin, l'œuvre intitulée «Musée des martyrs» est au cœur d'une polémique.

Le journal allemand Bild rapporte que l'installation des artistes danois Ida Grarup Nielsen et Henrik Grimbäck a pour objectif de mettre en avant une série de personnalités mortes pour leurs convictions, au-delà de tout jugement de valeur. Ainsi, aux côtés du philosophe grec Socrate, du militant pour les droits civiques des Afro-américains Martin Luther King ou encore de la sainte catholique Apolline d'Alexandrie, est notamment présent Ismaël Omar Mostefaï – l'un des terroristes du Bataclan.

Les artistes ont cherché à élargir le concept du martyr

Il n'est par ailleurs pas le seul terroriste a être représenté sur l'œuvre, puisque celle-ci intègre également Mohamed Atta, impliqué dans les attentats du 11 septembre 2001. De même que les terroristes qui ont perpétré des attentats-suicides en mars 2016 à Bruxelles, ou bien encore à un des kamikazes qui s'est fait exploser dans le métro de Moscou en 2010. Les organisateurs permettent en outre aux visiteurs d'en apprendre plus sur l'histoire de ces «martyrs» grâce un guide audio, qui décrit leurs mobiles tels que le combat contre la culture occidentale ou pour l'indépendance de leurs pays d'origine.

«Les artistes ont cherché à élargir le concept du martyr», justifie Ricarda Ciontos, responsable de l’association Nordwind qui a réalisé l’installation, financée par le contribuable allemand via le Fonds culturel de la capitale et la Fondation pour la culture de la République fédérale, selon Bild. «La notion de martyr est comprise de manière totalement différente suivant les pays», poursuit-elle, assurant que des pays comme l'Irak ou l'Iran glorifient ceux que l'Occident considère comme des terroristes.

Outrage de personnalités de droite en France

Des explications qui sont loin d'avoir convaincu plusieurs personnalités politiques en France, qui ont fait part de leur outrage sur les réseaux sociaux. Le leader de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, affirme ainsi qu'il s'agit d'une «injure aux victimes de l'islamisme» et s'indigne que «l'art justifie l'intolérable».

Le Député Les Républicains (LR) Eric Ciotti juge quant à lui «honteux» que l'exposition mette à l'honneur Ismaël Omar Mostefaï aux côtés de Socrate et Martin Luther King, tandis que Valérie Boyer, également députée LR, estime ce projet artistique «scandaleux».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.