L'identité du troisième kamikaze du Bataclan, un Français de 23 ans, découverte par les policiers

90 personnes sont mortes le vendredi 13 novembre au Bataclan Source: Reuters
90 personnes sont mortes le vendredi 13 novembre au Bataclan

Le 13 novembre dernier, trois hommes avaient pris d'assaut le Bataclan, faisant 90 morts. Le troisième terroriste vient d'être identifié par la police. Il s'agit d'un Français de 23 ans qui avait été en Syrie.

Le Parisien révèle ce matin que la police a enfin identifié l'homme qui restait inconnu et qui était le troisième et dernier kamikaze du Bataclan, où 90 personnes sont mortes lors des attentats du 13 novembre. Il s'agit d'un Strasbourgeois de 23 ans qui était parti en Syrie fin 2013.

Selon une source proche du dossier il s'agit de Foued Mohamed Aggad. Ce djihadiste originaire du quartier de la Meinau à Strasbourg était parti en Syrie avec son frère et un groupe d'amis, qui sont pour la plupart rentrés et ont été interpellés au printemps 2014 en France alors qu'il était resté sur place, a précisé une source policière, confirmant une information du Parisien.

Le 13 novembre dernier, trois hommes liés à l'Etat islamique, qui a revendiqué l'attentat, avaient pénétré dans le Bataclan et tiré dans les spectateurs pendant que certains de leurs complices menaient des attaques contre le Stade de France, et dans divers quartiers de Paris. Ils se sont fait exploser lors de l'intervention des policiers du Raid et de la BRI. Samy Amimour et Ismaël Omar Mostefaï avait été identifié dans les jours qui avaient suivis la tuerie, mais l'identité de leur complice restait jusque là inconnue.

En raison de l'état de dégradation de sa dépouille, il aura fallu un long et minutieux travail de police scientifique pour découvrir l'identité de Foued Mohamed Aggad. Selon l'enquête du Parisien, le frère de cet homme, parti avec lui en Syrie, serait détenu après s'être rendu Syrie entre les mois de décembre 2013 et mars 2014.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales