«Quel est le point commun entre les juifs et les baskets ?» : la blague qui passe mal sur France 2

«Quel est le point commun entre les juifs et les baskets ?» : la blague qui passe mal sur France 2
Capture d'écran de l'humoriste Laura Laune, sur France 2

Une séquence diffusée sur France 2 en plein journal de 20 heures le 19 janvier déclenche une polémique sur internet. Au cours de cet extrait, on voit la jeune humoriste Laura Laune faire une blague sur la shoah. Des internautes n'ont pas ri.

«Quel est le point commun entre les juifs et les baskets ? On en trouve plus en 39 qu'en 45». La blague de Laura Laune, diffusée en plein journal de 20h sur France 2, le 19 janvier, a fait rire son public live, comme on peut l'entendre sur la vidéo extraite de cette séquence. En revanche, elle n'est pas du goût de certains internautes, qui ont pour leur part jugé que le calembour relevait de l'antisémitisme.

Hasard du montage ? Dans le reportage, juste après cette séquence, la jeune humoriste apparaît dans sa loge et livre ses petites recettes secrètes pour susciter l'hilarité du public : «Je n'ai jamais de volonté d'être trash pour être trash. J'écris des choses qui me font rire et puis je vois ce qui vient et je teste devant les gens pour voir s'ils rient aussi ou s'ils saignent des oreilles et en fonction, j'adapte.»

Elle «triomphe» dans son spectacle, mais des internautes appellent au «boycott»

La jeune belge, gagnante de la dernière édition de La France a un incroyable talent, s'est fait une spécialité de l'humour trash, selon le Huffington Post et elle «triomphe» dans son spectacle intitulé Le Diable est une gentille petite fille.

Cependant, une certaine partie de l'audience du journal de Laurent Delahousse du 19 janvier n'a pas du tout apprécié ce trait d'esprit sur la Shoah. 

Dans sa chronique pour le FigaroVox, Gilles William Goldnael a notamment évoqué une «faute impardonnable» de la part de France 2 et comparé le traitement médiatique réservé à cette saillie avec la polémique déclenchée par la blague de l'animateur Tex sur les violences faites aux femmes.

«Le deux poids, deux mesures valide donc le fait que sur cette télévision publique qui m'appartient aussi, on a le droit de rire des enfants morts mais pas des femmes battues», a-t-il écrit.

L'avocat et président de l'association France-Israël a également estimé que «pendant que l'on célèbre l'audace d'une humoriste femme au moyen de la violation du plus grand des tabous, on vire comme un malpropre un beauf bien blanc pour avoir osé plaisanter sur le tabou idéologique du moment.»

Les internautes ont également dit tout leur écœurement, certains allant jusqu'à appeler au «boycott» de cette «ignoble raciste antisémite».

D'autres se sont étonnés de cet emploi de la redevance télévisuelle.

Certains internautes y ont même vu «une manière de souhaiter la bienvenue aux djihadistes de retour en France.»

Lire aussi : Etoiles jaunes, brassards et képis nazis vendus sur LeBonCoin : le PDG s'excuse

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»