Un seul candidat en lice, refus de Najat Vallaud-Belkacem... Qui va prendre la tête du PS ?

Un seul candidat en lice, refus de Najat Vallaud-Belkacem... Qui va prendre la tête du PS ?© Jean-Philippe Ksiazek Source: AFP
Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne en juin 2017

Najat Vallaud-Belkacem a annoncé dans une interview qu’elle ne briguerait pas le poste de premier secrétaire du Parti socialiste. Le député Luc Carvounas est actuellement le seul officiellement en lice.

Elle ne deviendra pas la régente de la rue de Solférino. Même pressée par ses pairs de présenter sa candidature, Najat Vallaud-Belkacem a déclaré dans une interview qu'elle refusait de prendre la succession de Jean-Christophe Cambadélis, qui a quitté le poste de premier secrétaire du Parti socialiste (PS) le 30 septembre 2017. Le député Luc Carvounas reste le seul postulant déclaré.

Le groupe de la dizaine d'hommes forts du parti, dit des «quadras», dont Olivier Faure, président du groupe socialiste à l’Assemblée ; Nathalie Appéré, maire de Rennes ; Johanna Rolland, maire de Nantes ; et l’ancien ministre de l’Intérieur Matthias Fekl, s’étaient entendus pour désigner la nouvelle étoile montante en novembre 2017. Ces ambitieux réformateurs qui veulent prendre le contrôle du parti se seraient entendus avec Najat Vallaud-Belkacem lors d’un dîner le 12 décembre au cours duquel la jeune femme aurait posé ses conditions. Selon Le Figaro, elle aurait souhaité «obtenir la tête de liste lors des prochaines élections européennes, et que le poste de premier secrétaire soit rémunéré et non plus bénévole»

Quoi qu'il en soit, pour Najat Vallaud-Belkacem, qui a essuyé un échec cuisant aux élections législatives en juin 2017, le refus est aujourd'hui acté. «Je sais que cela peut paraître étrange de ne pas céder à l’amicale pression de ses amis […] mais je veux vraiment réfléchir, travailler et comprendre d’autres mondes que le seul monde politique», a confié l’ancienne ministre, dans une interview accordée à L'Obs publiée le 4 janvier. Elle a annoncé n’avoir «jamais voulu d’une vie réduite à la politique», et vouloir se consacrer à la direction d'une collection d’essais chez Fayard, Raison de plus, dédiée aux batailles culturelles du progressisme. «Je vois bien que ces idées-là peinent de plus en plus à convaincre les gens. Si nous voulons reconstruire de la conviction, il faut aussi renouveler les savoirs», a-t-elle argumenté.

Qui voudra encore se porter candidat au poste ?

Qui sera donc intronisé les 7 et 8 avril prochain à Aubervilliers, au congrès du PS ? Luc Carvounas, député du Val-de-Marne, est pour l'instant le seul à s'être officiellement déclaré, le 30 novembre 2017. Sont également cités pour prendre la tête du parti les noms de Stéphane le Foll, ancien ministre de l'Agriculture pendant le mandat de François Hollande et celui de l’eurodéputé Emmanuel Maurel. D’autres hypothèses circulent, impliquant des figures du club des quadras, dont celles d’Olivier Faure et de Carole Delga, députée de Haute-Garonne.

Le 27 janvier prochain, date-butoir, les textes d'orientation signés par les potentiels candidats au poste de premier secrétaire seront déposés lors d’un nouveau conseil national des socialistes. Le 15 mars, les adhérents au PS se prononceront sur ces textes avant d'élire le premier secrétaire le 29 mars.

Lire aussi : Luc Carvounas : cet ancien vallsiste qui veut diriger le PS et ressusciter la gauche plurielle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.