Luc Carvounas : cet ancien vallsiste qui veut diriger le PS et ressusciter la gauche plurielle

- Avec AFP

Luc Carvounas : cet ancien vallsiste qui veut diriger le PS et ressusciter la gauche plurielle© Benoit Tessier Source: Reuters
Luc Carvounas, à l'Assemblée nationale

Unique candidat officiel à ce jour pour briguer la tête du PS en avril, le député Luc Carvounas veut recréer des alliances «Rose-Rouge-Vert» pour remporter les futures élections, à l'image de l'alliance victorieuse de 1997. Un peu nostalgique ?

«Nous ne remporterons pas les élections municipales si nous ne faisons pas de l'alliance Rose-Rouge-Vert le point de départ de notre stratégie locale», estime le député socialiste Luc Carvounas, seul candidat officiellement déclaré pour prendre la tête du Parti socialiste (PS), dans une lettre dont l'AFP a obtenu copie le 29 décembre. Dans celle-ci, l'élu appelle les maires socialistes à voter pour lui lors du congrès d'avril.

Il y assure notamment qu'il entend, en tant que Premier secrétaire, «donner plus de place [aux] militants, [aux] fédérations et surtout remettre le mandat de maire au cœur [du] projet [socialiste]», en lançant une réflexion sur un nouvel acte de décentralisation et en obtenant du gouvernement qu'«il grave dans le marbre de la Constitution notre autonomie fiscale».

«Rien n'est plus attendu par nos adversaires que la désunion de la gauche. Rien n'est plus redouté par eux que l'Union de la gauche», insiste cet ancien proche de Manuel Valls, qui prône une «gauche Arc-en-Ciel».

Cette idée avait déjà été reprise, avec succès, lors des législatives 1997. Le PS avait alors réussi le pari de s'unir avec le Parti communiste, les Verts et plusieurs formations de gauche pour créer «la gauche plurielle». Arrivée en tête à l'Assemblée nationale, cette alliance a tenu cinq ans jusqu'à la défaite du Premier ministre Lionel Jospin à la présidentielle de 2002.

En outre, Luc Carvounas propose la création d'une «véritable association des maires progressistes» pour «contrer le conservatisme des associations d'élus locaux existantes». Le député du Val-de-Marne soutient la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, du Canal Seine-Nord-Europe, de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et des lignes 17 et 18 du super métro du Grand Paris.

Les prochaines élections municipales doivent se tenir en 2020. Le congrès du PS, qui déterminera le nouveau premier secrétaire du parti, se tiendra lui les 7 et 8 avril prochains.

Lire aussi : Le PS annonce la vente de son siège historique de Solférino pour 45,5 millions d'euros

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter